FRANCAHIER

14 февраля 2014 - Генa Липкин
GENNA/DIY  LIPKIN- DIVINSKIY (LI-DIV)
 
Un philosophe, poète, chanteur,
publiciste, maître de calembour, rime
et allitération. Aussi qu'hAstièrix d'hAstiéroïde,
duc Oléo et roi Namu:-) Ecoutéz sa poésie sur
youtube.com/c/glipkinLipkinGenna  et sur http://www.dailymotion.com/glipkin-lipkin-genna
 
           FRANCAHIER
 
Je dédie mes œuvres en français à la Belgique 
et à la Famille Royale qui m'ont abrité.
 
Le jeu de mots en français et en anglais
 
 Méchants sons (mes chansons)
 
*"Pour regarder le séant"- "Voyage Voyage"
*"Je m’en fou de mon dentier"- "L'hymne à l'amour"
 
*Bricoler, c'est coller les briques?
*Führer a fait la fureur
*Les aliments des allemands
*Etalement allemand
*En étudiant le français j'ai froncé mes sourcils
*Mastiquer et astiquer
*Un pilote fait la pelote/envoie moi aux pelotes
*La nuit nuit
*A piece of chalk/olate
*Les dunes de sable sont franchissables
*Il est très facile de trouver des fossiles
*Formation- c'est une action de former ou déformer?
*Le formage de fromage
*Les manteaux mentaux filamenteux
*La siesta après fiesta
*Un fichu fichu fichu
*The bridge on the river Quiet (Kwai)
*L'agent de cancer/vation
*Un fêtard fait tard son travail
*Tiens, fiston, ce feston, money. Manifestons!
*Si j'aime un home ça veut dire que je suis un homosexuel?
*La faux c'est faux?
*Je suis faché car je suis fauché
*Fucking faquin
*Le faîte de la fête
*Mon trophée c'est du fromage trop fait
*Une douceur de mes deux soeurs
*Fabriquer pour Fabre (un) briquet
*Excès dentaire est excédentaire
*Le finlandais, il est la fin d'lundi
*Le pompier cueillе la pomme pilliée
*Dis-moi, que je manquais de dix mois
*J'ai trempé dans la rivière mon étrivière
*Le pot, table et l'eau potable
*Nous sommes étiques dans notre comportement.)))
*L'estocade sur l'estacade
*Festival estival
*Je fais un cadeau. Je fais cas de… (придал значение чему-либо)
*Essaimer les SMS
*L'esquif de skiff (scythe)
*L'escrime est-ce un crime?
*Notre automobile a un esca/moteur
*Erythropoïèsie
*L'époux ôte les poux
*Un spécialiste a épicé deux bouts de câble électrique et a épissé son sandwiche
*Le chat et le fils. Le chas et les fils
*Aguicher dans un guichet
*Emousser et mousser
*Je suis emoulu et moulu
*Je suis un génie dans l'embryogénie
*J'entends le chant d'une dune
*Un réseau d'égouts est plein de goûts
*J'ai froid et effroi
*Edulcorant du Coran
*Il faut que les éditorialistes deviennent plus réalistes
*Les Ecossais écossaient des petits pois
*Léchait veau l'écheveau sur les chevaux
*Les chansons sur l'échanson
*Il m'a débauché après mon action d'ébaucher
*D'abord se battre, après s'ébattre!
*Les œuvres de Dürer vont durer
*Il choit son choix?
*Une andouille en douille
*Disco discaux
*Dix femmes ont dix formes. Elles me diffament. Elles sont difformes.
*Une diète prend une diète
*La prinсesse Di entre et dit entre (nous): "Diantre!"
*Attention, ces couleurs détonent!
*Le dessous est plus bas que le dessus? Mais dans le dictionnaire c'est le contraire
*Dans la Chambre des sénateurs ne sont que les dessinateurs
*Je dessine un dessin à dessein
*La nuit j'ai l'ennui
*Danton descend d'un ton
*Que notre bonheur dure, mais que ce ne soit pas dur!
*Quand je prends le départ, je dépare
*Une danse de style dense d'impudence
*Saint Déni(s) de justice
*Je suis un demi-urge. Je connais un démon Strateur
*Les vampires au lieu de dire "cent pour cent" disent: "Sang, pur sang!"
*Déméter, tu dois démettre le diable de ses fonctions. Et elle a commencé d'émettre
*Marcel m'harcele
*Je dégoûte quand il dégoutte
*Un aliment allemand
*J'ai décortiqué un décor de ticket
*Un débitant débutant
*Avantage d'avantage!
*Mijnheer, montez ce menhir!
*Je suis coi et courtois, mais prêt à battre. Cours-toi !
*Une scène obscène
*Les os costaux sont costauds
*Un décor des corps
*Contestation- c'est une station de contes?
*Boa constructeur et une truite construite
*Un moteur consommateur
*Une console me console
*Histoire d'un consistoire
*Le média médiat immédiat
*Un pauvre (diable) congédi/able
*Confier à un con fier
*Confesser c'est fesser un con?
*La conne science de la conscience
*"Je suis content de faire (un) comptant"- a dit le comte faisant le compte
*J'ai compris que tout compris
*C'est quoi comportementaux? C'est comme porter (un) manteau
*Un menteur complimenteur
*Un notaire communautaire
*Quel heurt est-il !
*Il était colérique et cholérique
*J'ai collectionné des litres d'élytres
*Un coassocié coasse
*Clore une fosse à chlore
*Je deviens un dieu dans des clignements d'yeux
*What is this IBM? I am bi(sexual)?
*J'ouvre une claie avec une clé
*Choisis un rat le ciste. On appelle lui raciste
*J'écris une chronique chronique
*Un chou chou est mon chouchou, ainsi qu'une chouette chouette
*La chère de la chair de ma chère est chère
*Je suis un cheikh et j'ai un chèque
*Il est chaud. Peu me chaut!
*Hugues Capet en capet a reçu un CAPET dans sa capetale
*Mes synapses cérébraux contiennent de серебро (l'argent- russ.)
*Centrifuger dans le centre réfugié
*Le censeur a prit l'ascenseur
*Le génome d'un jeune homme
*Prier devant le câprier
*Je capitule devant un  capitule
*Capharnaüm- lieu où les cafards sont entassés dans le désordre
*Je mange une demi de mie
*Je cabriole et cambriole
*J'ai été au KGB dans peutite pièce, cagibi
*Ce n'est pas brouillamini. C'est brouillamaxi
*Est-ce qu'une roue est roux? Est-ce que cette roue a un pneu/mocoques?
*Je suis à l'abri à la Brie
*Bras dessus, bras dessous. Brader sus, brader sou
*J'écris en braille. Je cris et braille
*Un bout à bout est tabou
*Etre debout plein de boue
*Les pieds bots sont beau?
*Une bonite faite d’ébonite
*Un bonimenteur menteur
*Il est borné, oh de l'île Bornéo
*Бic (diable- ukr.) cornu est biscornu
*Art bis est bizarre
*J'ai un Bic et une bique
*Piter Penne est bipenne
*L'otarie joue en loterie et en bimbeloterie
*Il est belliqueux. Il a une belle queue
*"Quelle compagnie aérienne vous préférez?" "BatAvia")))
*Un mangeur de pierres a utilisé une basilique comme condiment
*Un objet abject
*Un sybarite avale six barytes
*Je charge les bardeaux et le bordeaux sur mon bardot près de bord d'eau
*Je compose une ballade  pendant une balade
*Bâillonner avec une baïonnette
*Une bacchante aux bacchantes
*David, tu es d'avis de..?
*Tristan attristant
*Avenue non avenue
*Les auspices dans un hospice
*L'addition pour l'audition
*Un tyran attirant
*L'attente à l'attentat
*L'astronautique d'une astre nautique
*Tu vas en Corse? Of course.
*Il arrive un grand désastre quand se heurtent un jour des astres
*Quels beaux-arts sont sur bazar!
*Si le roi de Perse Darius croyait à la doctrine d'Arius?
*Je crois et je croîs sur une croix/ Je crois à la croix qui croît
*C'est l'avis ou lavis? C'est la vie!
*L'âpreté à pretêr
*Sceller rat scélérat !
*Un parent apparent
*J'aime étre habiller en costume d'Adam, en tenue tout nu, à poil, dans le plus simple appareil, au naturel
*Compatisserie
*Un aparté sur apartheid
*Un moine prend antimoine
*Boule antimythe
*Une panthère mange une anthère
*Artémis tient l'anthémis
*Est- ce que la morale a les règles? Pourquoi pas. Elle est féminin
*Onglet/terre
*Il étais amène. Amen! Dans les cieux il nous amene
*L'ambivalence de Valence
*Un amant demande un aman
*Volvo a une volve. Oh!
*Peuples allogènes utilisent les lampes halogènes
*Allô, c'est un alleu?
*Champs alizés
*J'ai de la haine à l'aine
*Un aimant aimant le fer
*J'abîme un abîme
*Adieu, oh dieux odieux!
*J'ai joué au domino sur les muscles abdominaux
*Il m'excite près d'un exit
*Je connais les Toucouleurs dessinés en tout couleurs
*La console me console
*Je suis un albanais montalbanais (de la ville Montauban en France)
*Le 15 décembre je sors de Sambre
*Je tamise la Tamise
*Ivoirien il voit rien
*Comte D'Artagnan a été MonéGascon
*Je niais niais Dayan
*Il épie un épi sur le champ
*La scène de la Cène sur la Seine
*Fedor, p'tit fils a vu le feu d'artifice
*La capitale Isthme et le capitalisme
*L'oiseau oisif de l'Oise
*Dans la ville d'Haut-Rhin, Colmar on a pêché les calmars
*Une abeille est entrée à l'abbaye
*J'ai visité encore site du Cambodge Angkor
*Tout chemin mène à Maine. Amen!
*Les gens de quarantaine sont mis en quarantaine
*Un émeri émérite
*Un tyran a un tirant tirant sur le violet
*Une ville vile
*Un vignoble ignoble
*Une vidéo d'un vide-o-rdures.)))
*Un vichy vichyste
*Un vice-amiral fait un vice amoral
*Une étoffe de Memphis: "Mes fils sont mes fils")))
*Ils veulent. Ils sont veules
*Une vespasienne de Vespasien
*Tiens un cent une femme enceinte!
*L'empire des lampyres
*Un oiseau oiseux
*"Was ist das?" "Un vasistas"
*Le prince de Galles avais une gale.
*Ave curé qui mange la purée avec urée!
*Tue (une) morale tumorale!
*La reine sur l'arène a mal aux reins
*C'est un seau, Lucien. C'est une solution.
*Un tatou qui tatoue quitte à tout (berzingue) (un) kit "Atout"
*Un dialogue par radio: "Je suis un criminel" "Vous-ètes un criminel?" "Non, je suis un policier qui suivit un criminel"
*Un sourcil a reçu un sursis
*Têt-a-tette
*Relatif au style hostile
*Une société de la satiété
*Ether/nel
*Un gérant réfrigérant
*Le Titanic a reçu une piqûre antitétanique par un iceberg et s'est noyé
*Ecossystème
*Haut de coutume
*"Nous arrivons à Hui, à mon avis" "Ah, oui? C’est Hui? C’est la vie!"
*Montez nez gros!
*V.I.P.- R.I.P!
*Chiot chia
*Esc/lavage de cerveau
*Notre ère erre
*Mission impôt- cible de trouver les joyeux joyaux d’un liégeois Yo!
*Trajet/die (Tragédie d'un trajet Di)
*Аccent egu/ïste
*Il a saboté sa beauté
*Grippe bavière
*Tu es mon ami. Tuer mon ami?!
*Mannequinpeacekeeper
*Un slave se lave. Nous le savons; il prend le savon. L'esclave, est-ce qu'il lave? L'esclave s'esclaffe.
*He, peignoir! (Happy New Year!)
*Taupe- secret/e
*Un lévite qui lévite mais qui l'évite faire souvent
*Manœuvre et main œuvre
*Les crans sur l'écran
*Voter pour PD (Partie Démocratique)!
*Mega mégot
*Cher client, c’est clair chiant!
*Travail- trouvaille- трамвай (tramway- russ.)
*Que c’est qu’ami a mit à Miami ?
*Un portable par table
*Amé/ricanement
*SortiLiège. Taureau/nto
*L’époux et les pous
*Défaillance de faïence !
*Camille Honnête et Mari Honnête vivent en Comté Merioneth avec camionnette et marionnettes
*Minerve me nerve!
*Missies CPAS from Mississippi
*Cinq amis de St. Camille
*Le comité de Prix TcherNobel a récompensé George W. Bush par le Prix Dupé (de Paix)
*ESSO demande S.O.S.
*Un pas de kinésiste qui n’existe pas.
*L’ouvre bouteille de Louvre c'est l’art de cochon
*Arôme à Rome antique romantique.
*Art gothique et argotique
*Laisse bien lesbiennes! Vive l’intimefada!
*Il est indispensable que l’indice pensable apparaisse.
*HAmster/dame c’est la capitale des pays des bas et Gand est ceci de pays des gants
*Les Ciné(y)astes sont venus au Forem. "Il faut que vous vous mettiez au métier!- a dit un agent. Vous devez filmer les tartines, vider eau et faire radis." "Oh!"- s’exclamèrent- les. 
*Les sponsors du film Les chroniques de Riddickule: Autel Devil, magasins Matcho, L’idol, aBricot, viveAldi, kGB, Spar/adrap, Superbe Oie, casino Quasi-oui, banque Four teeth, loterie Tombeau-là, compagnie de bus TECK, sociétés l’automobiles: JocHonda, Porsche/rie, Volks/vagin, Jetta/ble,  Renault/mmée, 6 troènes, Chèvre-au-lait, Cabri-au-lait/e, EthiOpel, Peugeot/ratif, Caddy/llac, TiraMitsu/bishi, Jeep/sy, producteurs d’eau de source Christ-Staline et d'eau Petit Yan, Poterie "Harry"
*Suisside
*Où est FA ? 
*Un cadeau pour les ados, sac à dos
*Une chasse à treize heures à votre aise
*Anticimet/ière
*Artemide en art timide
*Water gayt
*Gay game
*Yes/terday. OK/casion.  Allo/cation
*Un boute-en-train est en train d'entrer en train. Quel train-train!
*Tous toussent à la Toussaint
*Divers d’hiver: Il y a une diversion; il pleut plus
*(enfer) en fers
*Le Pape a blâmé les machines athées (à thé) en ate/lier et une poêle à bois qui aboie
*Euro est un héros heureux
*Un vagabond va au Gabon
*Lorsque à l’année 2000 en Belgique agit une bande de Ciney, Olympiade a été renvoyé à Sidney
*Je suis un wallontaire
*Un nouveau-nez
*Reoignon
*Robinet de bois
*Les gens de la légende
*Refugie from Fidji
*Un voleur de kiwis qui vit à vau-l'eau
*Partisan artisan but de la tisane.
*Y a-t-il an bissex? L'an bissext-il y a.
*Absinthe is absent
*KGB s'est une cage ébéne
*Le train "genieThalys"
*Impossible d'être impassible en payant l'impôt
*Location des locutions
*Anémie est notre ennemi
*Aimant, aimant émanciper
*Bazar aux beaux arts; ce n'est pas bizarre.
*Un dromadaire lut Hebd(r)omadaire
*Sans éros l'homme est féroce!
*A la gare comme à la gare!
*Guère à la guerre!
*Les obsèques de Père Gobsec
*Gorbi au gourbi dit: "Orbi et urbi!"
*L'automne est le temps de l'OTAN
*Russe OMON demande l’aumône
*Les gens indigènes indigents viennent d’ Andijan. 
*En Anjou, des  jumeaux  jouent en jeu de mots dans le Zellers
avec de demoiselle(r)s.
*Rendez- vous  tête-à-Tatcher Margaret et Shimon Peres/troyka.
*Mozambique et Zambie sont pays de zombies
*Jaques Chirac va en Irak. Metteur en scène Mitterrand va en Iran.
*Nous sommes en colère avec la système scolaire! C'est alphabêtise!
*Fiki-fiki magnifiqui
*Deux impotentes tentent leur tante dans une tente
*Un  jeu Cash-cash avec cash
*Les gants d’un houligan
*Père Noёl but du Pernod, El en disant: "AmeriChristmas!" et "Bourgeois/yeux Noel"
*Un bandit bondit. Susan s'est tapie sous un tapis! Mais, Superman se promène. Batman  fait le battement sur  le toit d’un bâtiment. "Bon!- dit  James Bond à Di"
*UFO; vrai ou faux?
*Un agent est content parce qu'il a l'argent comptant
*Seau d'eau/mia
*Discutèque
*Rauque-en-roll
*J'ai "statue" de réfugier
*Je t'ai tenu tout nu
*"C’est dégolace!"- a dit De Gaulle- ace
*"Appelez- moi au numéro 100-20-100!"- St.Vincent
*"Maman, en ce moment, j'apprends la grammaire  avec  ma grand-mère"
"Tu vas à Givet?" "Oui, j' y vais"
*A qui téléphone le petit éléphant?
*L'entreprison  
 
                       La visite chez le docteur
 
Ma femme  m'affame. Elle donne un bon à petit, c'est-à-dire à moi et dit: "Vieille canaille, il faut qu’on aille au magasin!" Elle achète là-bas coca-colation: mental emmental, six boulettes au ciboulette, le pâté pathétique, les crabes et carabes, une sèche seiche, une barde d'un barde, une volvaire avec un revolver, une carpe en péricarpe, la soupe de c(a)rotte, une gosette dans La Gazette, du pain  rassis/te, la viande Filandreuse, un tofu touffu, un tapis/oca, des fruits de mer d’Aral, les calambourgers,  la langue farcie, le cul de Barbie au barbecue, Brr russe sel, sor/céleri avec une sellerie, hareng-goûtant, boeuf-f-hâché, le cahier au lait caillé, les cailles à l’écaille, maillot à la mayo/nnaise, trois cents croissants, des râbles au sirop d'érable, veau, l'ail et volaille, la ratatouille du rat tatou, le secret sucré, le confit/dentiel, pâte à ti et patate à, hebdo/madère, moka au mocassin, amNestea international et purée épurée. J'ai voulu achéter de confit déconfit et  de confiture mais j'ai subis une déconfiture. Jeudi, je vais  chez  mes dessins. "Docteur,  je suis malade roi (maladroit) Quand je mange la bisque cuite avec le biscuit et du zèbre aux herbes à la liqueur, j'ai haut-le-cœur. Quand je mange Thomas thauma/turge, j'ai male à l'es/tomac et je vais au thomas automa/tique. Quand je mélange coca de Caucase, le jus d'oronge avec  du jus d'orange, ça me dérange. After eating cake, I have  a stomach acke. Je péte et répéte" "Il vaut mieux manger du veau nouveau. Quel est  votre  nom?" "Docteur, "kelev" en hébreu- c'est un chien derrière l'enceinte. Ma mère enceinte m'a accouché dans la chambre à coucher. Son pays natal est soufFrance" "Où habitez-vous?" "J'habite au condom/inium sur la rueBarbe à OntaRio déjeuneiro. J'ai deux enfants; Eddie et Paul" "Epaule?" "Et Paul.   Mon fils Eddie est un député. Il siége dans un édifice à Moneytoba. Je lui appelle fils- député ou plus court fils de pute. Ma fiancée réside à Los Angeles parmi les afro-américains" "Pardon?" "Mafia réside au losange parmi les affreux amers/requins" "Quel est votre métier?" "Je travaille comme pepsy-cholоgue. Je liquide le liquide" "Faites-vous le sport?" "Oui, je fais le jusd’o/range mais ça me dérange. Kha-kha" "Are you coughing? Lie down to the coffin! Le tabac t’abat! Tabac- tabou!" "Je fume le haschisch et pois chiche. A cause de ça j’ai les mains gelés mais ce n’a pas d’importance" "Dés-au-lait" "Docteur, si je mange le beur, Julienne, Charlotte et petit Dijonnai au petit déjeuner, je suis un cannibale?" "Pas du tout. Vous êtes un pauvre (diable) remédi/able" "Merci, docteur, vous m’avez beaucoup aidé" "Je ne vous ai pas pédé!" "Vous me dites que je médite et m'édite?" "Elle médit(e)? Foutez- moi la paix!" "Toubib or not toubib: that is the question"
 
                             Mes moires de mémoire
 
*Quand je viens à l’hôpital, je bois de l’eau pétales. Une fille m'a dit: "Je suis une bonne stagière. J'ai passé mon stage hier. Dans la blouse, je chante le blues. C'est l'heure de donner un anti-douleur par la perfusion. Ca ne coule pas? Mea culpa! Ca coule? C'est coule!" J'ai dit au docteur Spitali: "J'ai mal Haut-Rhin. J'ai delirium très mince. O,Spitali,sation passe bien. J'ai à Brussel les brucelles, l'os et brucellose" *Quand on nous a proposé d'aller à une exposition Titanic, j'ai refusé, arguant que j'ai reçu une piqûre antitétanique. *Un jour, j'ai demandé à un gars: "Andi, qu'Anne dit?" *Lorsque nous avons roulé sur un bateau-mouche à Grognon à Namur, j'ai dit que je prends le billet jusqu'à Gros oignons. *J'ai suggéré d'installer sur le mur en bas-relief, une stèle (stella) en mon honneur, sur laquelle il est écrit: "Ici  a vécu un homme qui a dit: "Ave cul!" et qui chanta: "Pour regarder le séant"
 
Les enfants de l’école prononcent  les noms des gens célèbres. Professeur  les  corrige
 
Les musiciens: Chouman (Schumann), Shopping (Chopin), Chou vert (Schubert), L'eau-de-vie One Bête ovin (Ludwig  van  Beethoven), Capuccino (Puccini), Mozzarella (Mozart), Verdict (Verdi), Vive Aldi (Vivaldi), Sans Sens (Saint- Saëns), InterPaul MacKartney, Yehudi Minou/hin, Joe Dessin (Dassin), Pavot roti (Pavarotti), Placido  Domingo, Billy Jail (Joel), Nan à Moscou rit, Georges Biset (Bizet)
Les écrivains: Chèque expire (Shakespeare), Bon  marché (Beaumarchais), Défaut  du Noёl (Defoe Daniel), Servante "Donkey hot" (Cervantès "Don Quichotte"), Molaire (Molière), Deux-mâts "Trois moustiquaires" (Dumas "Trois Mousquetaires"), Conne en deuil (Conan Doyle), Guide de maux passants" (Guy de Maupassant), Amadou (Jorge Amado), Râblé (Rabelais) Charlotte Brontё "Jane Eyre/ation"
Les artistes et acteurs: Ordurer (Durer), 16ans (Cezanne), Dégât (Degas), Piqua seau (Picasso), Rafale (Rafaël), Sal Vador Dalit (Salvador Dali), Georges Si,mais non, Radin (Rodin), Claude Monnaie (Monet)gasque, Jodie Fausse Terre (Foster) Leonardo hanDiCaprio
Les héros et les types: Savon à rôle (Savonarole), Michel Deux glaces,16ares (César), Charles De Gaull/ace, Chekel/gruber (Hitler), A réel Charogne (Ariel Charron), Roi Salmon, Haleine/Alêne Delon, L’évêque Lévesque, Hastièrix, René Sence, Soleilman Do/mi/rel (Demirel, Süleyman), FIDE/L  Casse trop… (Fidel Castro), 16 éco/ssaises, barman Borman, Jean d’Arm/énie, Spermeman, Jean Claude Vende âme (Van Dam), John Travaux/lta, Jacques- Yves Costaud (Cousteau), Jolie Ecurie (Joliot-Curie), Mongol fière, démocrate Démocrite, hypocrite Hippocrate, Cochonnerie de Sean Conneri, Ob Ivan Cannabis,  sale Vader de Salvador, commissaire Ju(i)ve, Roi René renaît, Colas Brugnon (Breugnon)
Clos,vis (Clovis)
 
        Les  enfants parlent parmi eux:
 
*Mon copain va à Copenhague de Charlottetown où demeurent les charlatans qui portent des manteaux mentaux. Sa mère est Donna Summer
*J’ai une N. Je prends une H. Je coupe la E (ai)  Ma femme, L M le jeu de D. C un bon jeu. En tout K, j’M son Q. Je suis un STte. Dans notre R, île n’a pas du P, parce que nous somme dupés.    
*Guten Ta/gueule! Dan/cochon!
*Quelle ville a mille ans? Cet ville est Milan. Là, mange le mil l’âne. Au-dessus, un milan.
*Quel (choux-f)l’heur est-il?
*C’est NES, SPA, n’est-ce pas ?
*Ma maîtresse coupait mes tresses
*Disons que Galilée une fois a prononcé le fameux "Et pourtant, elle tourne!" (Eppur si muove) Et moi, je dis pareil mais sur planète Сатурн (Saturne): "Et pourtant, ça tourne! "   
*Où est têtu? Où étais-tu? Ne me jamais tutoie ou je tue toi. On joue hockey au quai. OK?
*Je n'aime pas autant OTAN, ni le temps de l'automne, ni le ton de sénateur ni son hauteur
*Why monday/alisaton? I'd like sunday/alisaton!
*Ce détail est à quelle taille?
*Bavard-il le roi des bavarois?
*Ivoirien, il ne voit rien
*Tonton Tintin, je t’entends
*Ce lundi on écoute Céline Dion
*Mon ex-père est un expert, mon ex-mère est ex-maire.
*Il faut que j’écrivisse la vie des écrivisse.
*Conail, il faut qu’on aille! Andy, que- ce qu’Anne dit ? Elle dit; J'ai Zu aîné! Il faut que tu connaisses cette conasse! Pour ça, je marie à Maria
*Une souris sourit sous ris lorsque elle voit un rat ras et une mouche qui mouche
*Je suis ravit au lit en mangeant ravioli
*Je rouspète qu’une rousse pète! Je re-pète.
*Comment vas-tu? Comme en voiture. Comment allez-vous? Comme en Hollywoo/d.
*Tiens Etienne, c’est le tien. No, c’est à Lucien. C’est le sien
*Il neige pas, n’ai-je pas raison?
*Nous vivons dans une ère adulte; adultère
*A l’époque Médiévale les gens nageaient en style Moyen nAge
*David- avide- vide
*Femelle fait mal
*Je déteste faire de testes!
*Cétacés, c’est assez!
*J’ai donné farine à Marina et du lait à Léa
*J’ai acheté loto et ai gagné l’auto
*J’ai dîné le dimanche. J’ai dix nez et dix manches
*J’ai un jais
*J’ai envoyé un émail par e-mail
*Un fleuve rubicond a franchi 16ares 
*J’ai acheté un pastèque et Go-Pass TEC
*Je suis le caveboy
*J’aime le roquefort et le rock fort
*Un homme en hommage dans un home cuit une omelette. Son nom est étrange.
*Il faut que tu vienne à Vienne. A oui? A mon avis, pendant ma vie à Huy, j’ai perdu la ouïe
*Les enfants de pays francophones travaillent dans les mines. On les appelle, les enfants- mineurs.
*Je suis HAstièrix d'origine chez/nous/is  du centre réfugier "Chez Nous" à Hastière où j’ai été centrifugé
*Une fois par an, ses parents, séparant les cadeaux et parant un sapin l’appellent "Pissenlit" parce qu’il  pisse au lit. Et je liquide ce liquide
*Au 20-ème siècle, le markséisme- léninisme a fait trembler la Terre
*BourgeoAsie  A fric
*Ce n'est pas toi, qui parles patois sur le toit? Moi, no moineau! Et moi, j'ai émoi. Dis-moi ça dix mois!
*Louis, lui luit.
*Ils arrangent les oranges et veule enterrer mes intérêts.
*Mon mont, ton ton, son son, leur l'heure
*Quelles dattes aujourd'hui… m'a apporté une irandelle d'Iran!
*Vous faites une fête? Bon univers,serf!
*La terre arable. Saison durable. En-dessous d’érable, un miserable, vieil honorable…
*J'ai chanté au métro bien mais trop. Pourtant, mes chants ne sont pas méchants!
*Sur le site A.D.E.L. avec le fric A.D.E.L. je mange les fricadelles dans une citadelle.
*Dommage qu'il n'y a pas d'hommage!
*J'avais deux  missiles à do/mi/ci/le, mais, désormais, je suis désarmé
*Mon papa/razzi. Il gagne dix zéros (euros) par heure
*Ma sœur a un masseur
*Mon pouce pousse comme un poussin
*Ma commère fait le commerce
*Mes parents travaillent à la police, ma mère comme ptéro/dactylo, mon père comme bourreaucrate. Ils ont  la peau  lisse. J’aime ma maman, j’aime pas papa
*Notre majordome est un mangeur d’homme. Il joue en abdomino.
*Hier, je n’étais pas à l’école. J’étais absente. J’ai bu l'alcool et l’absinthe.
*A l'été ça été? Oui, j'étais parmi les étais. Les fils ont lié les fils.
*J'ai les mains gelées et dizaine/terie
*Quand je fais "con-fou",  je deviens beau/debil/ding
*Marie aime Huan. Huan aime Mari/huana. Elle est/a une héroïne
*Monsieur Pelé s.v.p., donnez- moi une pomme pelée
*Je pense que Sancho Pança pansa sa panse
*Je lave aisselles et la vaisselle
*Assiette, oie. Assieds- toi! Or, ivoire. Au revoir! Ouate, fer, foot! Va te faire foutre! L’arrêt, station. L’arrestation!
Mes monographies: "Sur le lest leste de l’est" "Sur l’aide laide et le lai laid sur lait" "Sur le travail et lа trouvaille"
=========================================================
                             Le roi Lear
 
Le roi Lear, il faut juste lire sur cours de lires, les cordes des lyres!
"Je suis content d'faire un comptant"- a dit le comte faisant le compte.
J'ai appliqué l'euthanasie juste à l'automne et en Asie
que pour les fugitifs nazis qui mangeaient du Hareng-nazi.
Mon papi russe lit papyrus. Je pisse en lit de pissenlits.
J’suis un bébé. Bélier: "Bee. Bee" Une vache: "Mou. Mou"
Un chien Moumou* il aboie dans un bois quand il se trouve aux abois.
Bélier в белье** Une bête au vin. Ovin. Joue musique Beethoven.
*À partir d'un récit de l'écrivain russe Tourguénev "Moumou"
**dans les sous-vêtements (russ) –mars 2016
 
                           Félicien Rops
 
Dessinait une heure Rops les filles nues de l'Europe. "Ps!"
Il appela un garçon de café. Il aimait ce garçon
qui ajuste un arçon, ce qu'un duc caduc lui a fait.
 
                        Ропс
 
Рисовал нагих Ев Ропс из Америк и Европ-с.
Рисовал нагих он дев, к небу подбородок вздев.
Рис, овал он рисовал. Им в рот этот рис совал.
Ропс- художник из Намюра. Покажи скорей нам, Юра,
где открыт его музей? Я б привёл туда друзей. ноя. 15
 
                                 Rops
 
Il a peint des nues Eve des Amériques et de l'Europe. Il a peint des filles nues en orientant vers le ciel son menton. Il a peint le riz, ovale. Il fourrait dans leur bouche ce riz. Rops est un artiste de Namur. Montrez nous vite, Jura, où il est ce musée ouvert? Je vais amener là-bas mes amis. nov. 15
 
J'ai cherché un kinésiste qui n'existe pas, qui n'existe.
J'entendais toujours ses pas, mais, bof, il n'existe pas.
 
J'ai vu déjà poney qui est né en Japon,
c'est-à-dire japonais, en galopant à pont.
 
                    Tabac- tabou
 
Mon cher Abu, comme chante ABBA, tabac- tabou, tabac t'abat!
En hébreu, père s'appele "aba" Tabac- vipère, tabac t'abat!
Alors, Abu, dis pas "ah bah!" Tabac- tabou, tabac t'abat! août 15
 
Mange Ali gâteau, boit Aligoté, dit "Aligato"* notre Ali gâté
comme alligator. Coma. Ligue a tort.
Harry Potter rit. Garde la poteri. Mange la potée, ris. En dépôt terri
pose avec moi pendant des mois. *Merci (jap.) août- oct. 15
 
Je mange du maigre oignon. Où vous étes, mes grognons?
 
Rico vient de Porto Rico pour aller à Jéricho.
S'exclame son ami Erik: "O, là poussent les verts haricots" juil. 15
 
Je prends un hâle pour mon anal. Je suis tout nu, zero tenu:-)
Je suis Charli. Je suis char Li. Li, un clochard. Il traîne le char.
 
J'ai vu d'un avocat dos salit par avocado.
Et j'ai crié: "Bravo! Cadeau! Le chocolat Mikado!" 
 
Le cation et le caution. Location et locution.
Les anions et les oignons. Le cañon où le canyon.
Arrimer et à rimer une chassie et un châssis.
 
Je ne suis jamais obèse car je mange la bouillabai(s)se.
Je bois aussi du lait légèrement acidulé. mai 15
 
Un partisan boit la tisane que préparait une courtisane
par la méthode artisanale. Il est dans un parti zonal.
Tous lui appelaient Partisan Al. Il touchait ces parties anales.)))
Ca sonne peut-être en peux banale. Il a tué не кабана ль*? mai 15
 
           Je vais mettre
 
Je vais mettre dans une boîte la boette ou la boitte.
Je suis un fameux poète qui mets mets avec la boette.
Je planterai l’arbre bonsaï, en criant partout: "Банзай!"*
*Banzai ! (russ.-jap.) mars 15
 
             J'ai cassé
 
J'ai cassé à Brussel l'os, attrapé la brucellose
et j'ai pris par les brucelles importé chez nous brr russe sel.
Le matin prend ma bru selle pour galoper à Brussel
où partout ruissele lait par petits ruisselets. mars 15
 
    Arôme à Rome
 
"Quelle arôme était à Rome?
C'est à dire, à Rome antique?"-
demanda moi un rom,
un tsigane bien romantique.
J'ouvre un disque par CD-ROM
en trempan en ром* mentik**
Quelle arôme était à Rome?
C'est à dire, à Rome antique?
Une semaine s'exerce Jerome
dans les symboles sémantiques.
Quelle arôme était à Rome?
C'est à dire, à Rome antique? jan. 15
*Rhum (russ.) **une courte veste d'hussard
 
             Essai ль?
 
Bruxelles. Ixelles. J'apprends Exelle.
Je touche l'image à cent pixels.
Il e(st)xcellent. A l'excès lent
Aleks- élan. Aleks- élan.
Saab oté. Le sabot, thé.
Il sabotait-là sa beauté.
Il lave aisselles, essuie vaisselle,
chante le nazi hymne Horst Vessel
et suit moi encore ensuite,
parce que je suis un suisse en suit.
C'est un costume anglais. Alors,
à toute allure à tout à l'heur! déc. 08
  
Je suis un con cubain.)))
Tu es mon concubin.
Ma tête est comme un cône
ou un petit flacon.
Ta tête est comme un cube.
On est que deux succubes. nov. 08
 
        Moe Sizlak
 
Mots et maux de Moe Sizlak*
qui habite près de Six Lacs
et qui vend pour nous сиз** laque.
Voilà, alors, his luck.
En anglais, c’est son destin
clandestine ou clandestin.
*Le personnage d’un film animé "Les Simpson"
**couleur bleu- gris, bleuâtre (russ.)  nov. 08
 
         Cézanne
 
Ma chère Suzanne, il est Cézanne.
Il a seize ans. Il peind сазан*...
Nouvelle saison couvert ces zones
d’un couche sale, Зин** Namur. Salzinnes. oct. 08
*Le poisson de l’eau douce **nom d’une femme (rus.)
 
Je vous raconte le conte d’un comte
qui est content de faire son compte…
Fric d'Afrique compte maire Daph Ric, 
fricadelles, frites, fricassée
engloutant. Sa panse gaufrique
dit qu'il a de fric assez.
 
En général, mon général,
mon Géné râle. Son gène héral-
-dique дик* de Dick, autant nordique,
il est sadique et sporadique.
*Sauvage (rus.)
 
Un jour, mon perroquet
m’a dit: "Le maître, ok.
Jouons-nous en hockey!"
J’ai eu hoquet. janv. 08
"Arrête de me moquer,
le maudit perroquet!"
 
      Polisson
 
Police, je suis un polisson
poli. J’ai la peau lisse.
Tu as fais à moi la leçon…
Drapeau sur un pôle hisse.
J’habite toujours à mégapole.
Crois-moi, la police.
J’ai vu comme jette un mégot Paule
qui cria: "Вляпалис(ь)*!"  janv. 08
*On s’est tombé en obstacle (rus.)
 
           Аmi
Une parodie sur Jacques Prévert
 
"Mon ami à Miami,
друг* Lady Di- Dody,
dans une tasse en ТАСС** a mit
sucre"- ledit Dido dit.
A même temps, lady Dida***
en voyant le dos Di
sur dada?, dada? dit "дa"****
à Al Fayed Dody.
Sur bouleau met trop dodo
dodu don Dédé dès…
en sifflant "Re/mis sol/do
et "Remise des dais de"
Son épouse en inquiétude,
exclame: "Qui est tu, D..?
Terre/minée- "Инки étude"*****
Quitta les études!     oct. 07
*Ami (rus.) **Agence d‘info de l’URSS
***un foutballeur brazilien  ****oui (rus.)
*****dans deux sens;  inca (rus.)
 
Костик- caustique, lance vivement кости к*…
Son acoustique. Ton sarcastique.
C'est ça notre Костик.  juin 07
*Petit Constantin lance de dès 
 
         Chat botté
 
Le sabbat, chat botté son travail sabotait.
Il vantait sa beauté et bu d'un sabot thé.
Un robot dans la robe rabotait du bois
enrobé de microbes, enlacé d'un boa.
Poisson chabot T. du comptoir d'un marchand
avec ce chat botté boitait en marchant.  juin 07
 
        Bush
 
Bush bouche un trou dans sa babouche.
Passe la nouvelle de bouche en bouche.
"Monsieur. Messieurs. Ave, mes cieux!
Vive la messe "Yo"! La sonde Cassio
porte en espace tous nos précieux.
Et qu’est-ce que ce passe? Superstitieux
je suis pourtant mais audacieux.
Les yeux d’une biche sont délicieux.
Vice-président est ambitieux.
Le résidant était vicieux"  juin 07
 
  Leoncavallo
 
Marche la cavalerie.
En tout cas, Valeriе,
dans une cave hâlé riz,
têtu, l’as mis,
où se cache un коваль*
au nom Leoncavall-
-oh, il est en cavale;
a tu l’ami.
Danse valse une ballerine.
Balaye un balai ring.
Avec une balle Irine
joue dans la cour.
Gold Oscar sur la table,
l’ordinateur portable.
Le feu. Brave connétable,
crie "Au secours! Cours!"
*Forgeron (ukr., pol.)  juin 07
 
        Avalon
 
Les flamands et les wallons.
Les flamants dans les vallons.
Les pommes rouges d'Avalon
avalons!
La semelle et le talon.
Fer a cheval d'un étalon.
Каталонский К- талон
катал он*
J'ai envie d'envisager
en passeport un visa G.
Il y a une devise âgée:
"Vis à geai!")))
Je voudrais interroger
brave Roger sur son projet.
На/до быть настороже
с  тем Роже**    
Nous venons au bar "B.Q."
pour manger en barbecue
les morceaux de Barbie cul.
Barbes. Ecu.
On nous a donné barbue
là un poisson barbue
nous disant: "C’est un bar "BU"
Un bar "BU"
Ecrivain Henri Barbusse
attendait dans ce bar bus.
Et faisait ses débuts-ci
Debussy.         mai-juin 07
*Le bon de Catalogne il a conduit (russe)
**Il faut être prudent avec ce Roger (russe)
 
Hors jeux. Orgie en Georgie.
Orge "u" mélange avec orge "i"
Notes marginales originales
sur, à-propos sexe vaginal.
L’occasion imaginative
d’un facteur*, d’une magie native.
*D’un mot anglais fuck?  mai 07
 
     Essai 3
 
Essayez S et E*
sensuel… sans suer.
Les après essuyez.
Là-bas, une sangsue est
en dessous lieue en soulier
où un soûl est lié
avec sou, avec C.
Ave Csou! A vexer.  avr. 07
*En russe on prononce comme Yé
 
       Essai 2
 
Je mets mes mains, en mai dans mets
mais pas demain. Jamais, jamais
personne m’aimait. Bébé: "Me-e, me-e"
Il a rimé quand l’arrimait.
Les gens gentilles, les agents
vont aux Antilles. A Jeans sergent
кожан* Que Jeans peut l’habiller.
Il a billet. Il a billet.  janv. 07
*Une veste en cuir (russe)
 
       Essai
 
Vous êtes au lit. Lisez Zola
Vous êtes jolie. Je lis aussi.
Puis, par gros corps m’isola,
vous dites: "Mais, non!" Je dis: "Oh, si!"
Un petit peu soûl, je reste en dessous.
Vous êtes au-dessus en pleurs, déçue.
Dites: "C’est la vie! A mon avis
tout est fini! C’est défini!"  oct. 2001
J’ouvre les débats et dis: "Ah, bah!
Qui est en bas gagne le combat!
J’ai, étouffé, comme- même tout fait
dans l’asphyxie… d’autodafé"
…L'hôtel. Autel. "Comment va-t-elle?
Et où va telle belle, où passe-t-elle?
Castel. Pastel. Casse-t-elle "постель*"?
"Postel*?" "Le lit*, jolie Julie"  sept. 05
 
    Le radeau de mes douze
 
Mes douze copains sur un radeau
ont fait voyage par Colorado
hissant sur un mât le rideau.
L'aube se leva et colora d'eau.
Une forte bourrasque qui mal dosé
ses forces, frappa radeau. Mes douze,
tandis qu'ils sont tous médusés,
coulèrent à fond nourrir méduses.
Le peintre Géricault   fixa
ces impressions veillant ces pauvres
de la rive gauche. Y'a que ça
sur la toile de son chef-d'oeuvre. oct.03
 
       Kindza-dza
 
Le fleuve d’une paperasse Yangzi
coule à Bilbao.
Mao Tse-toung et Laozi
en dazibao.
Hurle la prière un muezzin
sur Fuji-Yama.
Couche lui en joue vieux, muet Ts’in
d’un fusil. Amas
de pizzas comme la Tour penchée
de Pise. Walkyries
au pis allé, en chevauchée,
font hara-kiri 
comme les sectaires ou kamikazes. 
Pauvre Quasimodo
avec ami Camille mi- case
brûle grosso. Maux  d’eau
qui dans le feu en agitant
cacarde comme une oie
volée d’une ferme par un gitan
croquant la nuit- noix.   fev.2003
 
     Les loups- garous
 
Gel fragile de la flamme de bougie.
Des bourgeons trempent dans le Beaujolais.
Mon bouge vibre sous le vent de magie,
une vieille geôle r(enfer)mée et gelée,
un gîte de vagabonds et gitans
qui s’agite, дрожит* et réagit
à mon incantation, ajoutant:
"Il s’agit de toi qui ci-gît"
Un agile Sagittaire est debout,
trace un cercle vicieux sur argile,
se transforme en cochon dans la boue,
ne répond plus au prénom de Gilles.
Je ne suis ni malin, ni jaloux.
Dans Magiques Evangiles  j’ai lu :
"Celui qui était déjà loup
sera dans le futur un Elu!"
A ma gauche, tout près, reste un vieux.
Il se comporte comme Napoléon.
Débutant périlleux et envieux
qui se métamorphose en lion.
Mais, j’épie sa réincarnation
et traîne gigolo par son gigot
aux lumières incarnats des notions
enragées de nos alter ego.
*Tremble (russe) sept.2001
 
Une fable de La Fontaine ou de Rousseau
 
Un loup juif buvait au ruisseau
en Palestine pour adoucir sa faim.
"Du sang!" gronda-t-il comme le Polyphème,
monstre aveuglé par un rusé Ulysse.
Une chèvre est apparue de la coulisse
d’une scène, s’étant vêtue d’une belle coiffe.
A coup sûr, elle mourait de la soif
parce que l’été était bien éreintant.
Loup a hurlé: "Chèvre, pourquoi bois- tu tant,
beaucoup d’eau, souhaitant troubler mon ordre?
Une bête impertinente, je vais te mordre!"
La chèvre a pointé ses cornes vers Loup:
"Oh, scélérat méchant, perfide, jaloux!
Tu es venu pour vivre dans notre pays,
as obtenu mon aide, mon appui.
Tu engraissais ton ventre gros et gras,
t'es transformé en vrai cochon ingrat.
Mais, gare! Quoique je ne suis pas un taureau,
je vais défendre ma terre et son terreau!"
"Sale terroriste, j’ai de l'argent, j'alloue... 
si tu me sers!"- a exclamé le Loup.
Je mène le monde! Je suis toute puissance!
Tu vas mourir maudissant ta naissance
sans mon appui. Je roule en Chevrolet
Mon plat du jour, ma chère, est Chèvre- au- lait
Je jure que je ferrais tout nécessaire
pour que ton fils devient Bouc émissaire!"
…………………………………………..
Les autres animaux les écoutaient,
blâmaient la chèvre et approuvaient le loup,
voulant lui conseiller d’exécuter
cette ongulée cornue, barbue, velue. mai 2002
 
Une fable pour l'Office des étrangers
              
L'aventurier Renard fait un trajet
de Zambie, par exemple, en Belgique.
Là, il raconte son histoire "tragique"
à l’interview. Un officier Corbeau
l'écoute, en observant ses beaux sabots.
"J'ai déserté, Monsieur, d'une dune déserte,
où ne poussent pas les herbes, ni les "hertes"
Oh, je me suis mépris, pardon, les hêtres !
Là-bas, Mijnheer, vit un horrible être;
féroce et monstrueux tirant Canard"
ainsi a commencé rusé Renard.
"C'est, véritablement, un  carnassier.
Je ramassai de facto son dossier,
mais ce connard, tout de même, m'a devancé;
trois mois et plus il me chassait.
Milord, à peine, je me suis sauvé.
Ma vie est en danger; vous le savez !
Je suis un réfugié et dissident!
Laissez-moi rester en Occident !
Vos plumes multicolores et votre corps beau
je vais vanter, Votre Excellence, Corbeau !"
.........................................................
Des lors, dans ce pays est le ravage.
Partout on peut voir les bêtes sauvages,
malignes, impertinentes et primitives,
qui gagnent le CPAS et positifs. dec. 2000
 
L'hymne à la pomme et à Eve
 
Moi, le premier homme,
sur la surface mi-pomme
lut un appel d'tes lèvres.
Donc, je me suis donnée
à la deuxième année
comme l'affamé lièvre.
Bon, j’ai mordu sa chair,
en chuchotant: "Ma chère!"
Dans l'ombre, sans méditer,
j’ai bu l'humidité,
lapé au ruisseau,
lui donnant l'assaut
avec ma baïonnette
et mon sonnet "Sonnette"
Une pomme aromatique
du monde énigmatique,
où vivent les libres gens,
où nous nous sommes tressés
dans un précieux passé
parmi les arbres géants.
==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+
                   Les faces de l'avenir. L'âge d'or
 
Pour améliorer le monde, il faut d'abord changer l'homme et son esprit. Ici, il y a une modèle de vie sans remue-ménage, sans mensonge, (mal) et douleur, sans avoir faim. Il s’agit d’une symbiose entre l’homme (ou l’ani(mal) et  les bactéries programmées (b.p.) et aussi d'une "auto-perfectionnement", d'une "auto- sélection". Un élixir de vie (de jouvence), une panacée, un remède contre beaucoup de nos ennuis sont les b.p., colonie disposant d’un programme donné la faisant agir auprès de l’homme et sans son intervention. De nos jours, le processus de division des éléments chimiques est absolument nécessaire. Leur présence fera en sorte que nos efforts seront épargnés; plus besoin d’utiliser notre énergie, nos ressources pour exercer nos activités dans de nombreux domaines ou pour développer nos facultés.
Voici une conception de la construction du "L'âge d'Or" basée sur le corps humain en symbiose avec les bactéries programmées.
Lorsque l’on aura découvert  les bactéries programmées, elles nous aideront partout dans notre vie quotidienne. Elles vont nettoyer tout ce dont on a besoin, détruire ou recycler la poussière, les ordures et les déchets. Cela va aider la Nature à se restaurer. Les b.p. vont aussi nettoyer nos corps à l’extérieur comme à l’intérieur. Plus nécessaire d’aller aux toilettes, de se laver, de se brosser les dents, de se raser, de subir des opérations chirurgicales, de produire de nombreux produits chimiques, etc. Plus de vaisselle à nettoyer, de linge à lessiver ni de tâches ménagères à effectuer. Nos petites amies vont prendre soin de nous. Elles mangeront ou recycleront notre urine, nos excréments aussi que ceux des animaux, absorberont le gaz carbonique dans nos poumons, élimineront nos cellules, vieilles, (mal)ades, mortes, les virus, etc. Elles détruiront aussi les déchets nucléaires et supprimeront la radioactivité du sol, de l’eau et des centres d’infections, chimiques et biologiques. Elles  forceront nos corps à devenir jeunes, synthétisant en nous les fibres, l’eau, l’oxygène, les éléments chimiques, les vitamines et pouvant aussi être de l’énergie à l’état pur car elles auront adapté nos organismes pour pouvoir les recevoir et les utiliser. Elles vont  nous nourrir, satisfaire notre soif, nous faire respirer sans l’aide de poumons. Plus  de produire de la nourriture, plusieurs médicaments ou articles de chimie et autres industries. On n’aura plus besoin de chirurgie, de condoms, de moyens contraceptifs, de couches pour bébés, de serviettes hygiéniques ou d’essuie-mains etc. Les b.p. supprimeront les douleurs signalant au cerveau, en cas de danger pour le corps, la présence de brûlures, fractures etc. Plus de douleurs d’accouchement. Elles remplaceront certains de nos organes et aideront les autres à travailler, mais il sera nécessaire d’accroître le terme de leur vie. Les colonies de b.p. deviennent nos habits personnels et éternels, jouant même le rôle de scaphandres pour les voyages dans l’espace ou la plongée sous-marine. Ces vêtements  programmés se nettoieront eux- même, variant de forme, taille, couleur et rempliront de nombreuses fonctions additionnelles, par exemple, être à la fois l’ordinateur, l’écran, etc. Les b.p. remplaceront nos cheveux et créeront des formes et couleurs inconcevables. Nous deviendrons nos propres coiffeurs, modélistes, architectes, spécialistes en design, etc. Au surplus, les b.p. seront utilisées comme maquillage, pour changer d’apparence. Ce sera aussi simple à placer qu’un masque. C’est bon pour le carnaval ainsi que pour l’espionnage, le vol, le meurtre. L’homme est toujours prêt à quelque bassesse ou non-sens. Est-il possible de le freiner? Sont-elles, ainsi que d’autres innovations similaires, dangereuses et/ou inutiles? Néanmoins, il est nécessaire d’essayer! Cela a un sens. Simplement, il est nécessaire de réaliser que toutes les innovations techniques en elles-mêmes ne rendent pas l’homme heureux. S’il reconstruit sa conscience, il cessera de vivre pour le compte d’un autre. Les polypes (coraux) programmés construiront nos maisons, du mobilier, des outils, etc. Ils restaureront les ruines historiques et culturelles, remplissant elles-mêmes les trous, simulant un matériau, une couleur du site donné. Les buildings et structures peuvent être construits selon le design souhaité à partir de la glace couverte et isolée par les b.p. Elles préviendront la corrosion et produiront le combustible. De petites voitures volantes seront aussi en fabrication à partir de colonies de b.p., construisant l’intérieur donné dans la forme et la fonction d’un avion, d’une fusée ou d’un autre vaisseau. Au parking, pareille petite voiture sera comprimée, occupant un minimum d’espace. Pannes et crashes ne seront pas terribles avec elles. Les colonies des b.p. nous aident à domestiquer notre cerveau. Elles y bloquent les centres connectés sur les problèmes dus aux faits de fumer, de consommer de l’alcool et de la drogue ainsi que sur les centres responsables de l’agressivité. А l’aide de nos petites amies, nous rassemblerons toute information nécessaire sur les processus de fonctionnement du cerveau et du mental. Par l’intermédiaire des b.p., l’homme va transmettre ses pensées à distance. Ainsi, nous apprendrons le dialogue intellectuel, y compris avec les animaux. La langue pensée, image, deviendra la seule langue internationale. Les bactéries programmées nous aideront à trouver la "boîte noire" qui programme le vieillissement et la mort de notre corps. Elles enlèveront graduellement un blocage de la partie basique du cerveau, accroissant nos capacités mentales de créativité, la puissance de notre organisme.
Si quelque information génétique sur le passé ou le futur est stockée dans notre cerveau, les b.p. peuvent la découvrir et nous serons capables de la déchiffrer. Elles deviendront en nous une banque des expériences des générations passées. Il ne sera plus nécessaire d’étudier chaque branche de la culture vu que ce savoir sera emmagasiné en nous, opérant dans le cerveau comme l’irrigation souterraine le fait avec les racines. Les colonies des b.p. accomplissent en nous une fonction d’ordinateur, sans clavier bien sûr. On envoie les commandes et l’on reçoit les réponses par la pensée. Notre vision deviendra sphérique, sur 360°. Nous verrons en infrarouge, ultraviolet, etc. Nous allons sélectionner l'homme pour améliorer sa race. Mais comment pouvons-nous juger avec un minimum de dommages ce qu’il adviendrait si ces créatures artificielles n’étaient pas contrôlées ou si elles étaient utilisées pour exercer le (mal)? Comment pouvons-nous éviter le chômage et l’impact social? La plupart des travailleurs, employés, hommes d’affaires perdront leur travail. En tout premier lieu, chaque groupe de b.p. aura son programme exact qui ne permettra aucune autre interprétation et un code personnel. Elles n’auront pas de droit de succession, un seul chemin à suivre, pas le droit de se multiplier ni de s’unir à d’autres colonies. Il est nécessaire de trouver des voies de liaison pour les contrôler et leur fournir des attributs particuliers pour les distinguer correctement. Pourtant, si les b.p. deviennent nos assistants corrects, nous leur augmenterons la vie et les laisserons exercer d’autres activités. Elles seront introduites dans un embryon ou un nouveau-né et cette inoculation sera renouvelée périodiquement. Plus tard, le genre humain reconsidérera beaucoup de dogmes, rejettera de vieilles morales et révisera l’histoire, la débarrassant de mensonges et falsifications. Le genre humain accordera plus d’attention à la créativité, l’art, la perfection spirituelle, le savoir encyclopédique ou les sciences fondamentales et sociales. On apprendra à régler la croissance, établissant un "seuil d’âge avancé". Les personnes souhaitant mourir auront la possibilité de connaître une mort rapide et sans douleur. Les enfants et les adultes présentant des déficiences physiques ou intellectuelles, ne pouvant pas être guéries par l’intervention de b.p. auront une mort exempte de douleur. Si l’homme sélectionne des animaux et des plantes, pourquoi n’effectuerait-il pas une sélection pour lui- même? Il ne possède pas d’autre moyen; soit la dure régulation de la vie et de la mort, soit la torture de la Nature, l’attente de sa vengeance inévitable, la vie misérable à l’étroit, l’auto- destruction dans les guerres. Les pays d’Orient, Asie, Afrique et Amérique latine, pays disposant d’un taux de naissance élevé et d’un bas standing de vie, doivent accepter les dures lois concernant la restriction du taux de naissance comme l’a fait la Chine. Une aide économique ne sera accordée à ces pays que s’ils contrôlent ce taux de naissance. Un haut taux de naissance, s’il n’est pas conjugué à des paramètres d’économie et de culture florissantes, sera considéré comme un crime contre le genre humain. Chaque enfant devra dès sa naissance disposer des mêmes opportunités qu’un autre. Les richesses ou la pauvreté de ses parents ne lui donnent aucun droit à la succession. Cela signifie que les enfants seront élevés et vivront dans des pensionnats, proches de leurs foyers. Cependant, leur liberté ne sera pas limitée; ils verront fréquemment leurs parents qui, à leur tour, les éduqueront. Le protectionnisme sera interdit. Seul l’accroissement des facultés dans les domaines spirituels, intellectuels et physiques créera les conditions indispensables au progrès de l’homme dans la société… Que fait un ani(mal) agressif dans la nature? De fait, c’est une lutte pour l’existence, une lutte pour le (meilleur) repas, la boisson, le territoire, l’autorité, la possession d’une femelle (d’un mâle). Si on donne tout cela à un ani(mal), il est possible d’affirmer qu’il perdra la plus grande part de son agressivité. Pareille situation existera aussi pour l’homme. Ainsi, les pays du "tiers monde" ont, pressés et aidés par des pays en marche, réduit leur taux de naissance. La communauté des pays riches accepte la restriction bénévole, cesse de faire de la gloutonnerie et la prodigalité. Elle exige strictement que la nouvelle production fabriquée soit  vraiment nécessaire pour les consommateurs. On dépense pour cela tellement de matières premières et d’énergie, mais il n’y a pas de différence essentielle par rapport à la dernière production. Les gens cessent de travailler "pour gagner leur pain" afin de fabriquer une production un peu nécessaire mais aussi nocive, dangereuse. Ils élaborent des innovations, portant le bien et accroissant leurs ressources. Où se présentera un danger de mauvaise application de l’invention, des actions la neutralisant à l’avance seront imaginées. On reconsidère toutes les coutumes, traditions de notre vie. Ce qui ne répondra pas à nos besoins présents ou peut-être futurs sera envoyé "aux archives". L’humanité vit avec un principe "Ne nuis pas à l’homme et à la Nature". Elle aspire avec une nouvelle force à se perfectionner, à accroître ses connaissances et les b.p. la servent à se protéger contre l’agressivité de l’environnement. A la maison, chacun sera capable de produire lui-même le maximum nécessaire à son bien-être. Les appareils produisent les nombreuses formes utiles à partir de la masse plastique dont le mince film devient très solide. Les maisons se sont bâties en peu d’heures. Les meubles et les outils se sont fabriqués sur place.  Disons: le dieu tellement sage et l’homme tellement sot! Nous oublions que ce dernier a besoin tout le temps de recouvrer son esprit pour assimiler de nouvelles connaissances qui ne seront pas acquises par les générations futures, comme l’instinct, et disparaîtront avec la mort de l’homme ou même plus tôt. C’est le vrai châtiment de dieu. Les gens apprennent à transférer l’information principale (connaissances préservées, expérience) à leur postérité non par leur entraînement mais par des gènes ou avec l’aide des b.p. Toutefois alors, il paraîtra que les nouvelles générations sembleront les otages de l’ancienne philosophie de vie, n’essayant pas de les reconsidérer en vue d’un changement. Ce qui était important et correct pour un certain temps sera inutile, nuisible et absurde pour un autre. Qui va toucher ce volume de billions de gigabits de vieilles informations?  Les gens souffraient des millénaires de l'injustice et cassaient sans succès la tête, comment changer la vie vers meilleur. Mais en effet, il faut seulement avoir quelques extrasenses  très forts, unis à la Fraternité, qui prendraient la bioénergie chez les gredins et autres (mal)faiteurs, en nettoyant, et verseraient-la aux gens bons, ayant besoin de ça. Alors, enfin, le Bien épanouira et le (mal) dépérira. L'énergie noire des guerres, des conflits, d’attentats se résorbera ou utilisera au profit de l'humanité.            
A      u       t       r       e
L’humanité va passer par les révolutions érotique et sacrale lorsque chaque forme d’amour, chaque croyance et conception n’apportant aucun (mal), tort, dommage, sera disponible. Disparaissent la peur de l’érotisme et de la nudité, la fausse honte. Les vêtements perdent leur signification d’une feuille chaste couvrant les parties génitales. Ce que disposait un enfant au mensonge, à l’hypocrisie, à la peur, au vice, disparaît. Les organes génitaux perdent leur signification mystérieuse et interdite.  Les gens découvrent dans le sexe une nouvelle page de plaisir esthétique, absorbant la vaste gamme de demi-tons et ne se hâtant pas à pratiquer l’acte sexuel. Les crimes sexuels ont disparu. La monogamie n’est plus obligatoire; la polygamie n’est plus condamnée et est même encouragée. Les tragédies familiales ont disparu. *Les hommes de fin de XXI siècle auront la possibilité d’accoucher les enfants d’eux- même. Donnant ça sperme dans le "banque", ils changent le sexe et s’introduisent sa propre sperme. Après naissance l’enfant, ils peuvent se rendre le sexe précèdent.
*Quand est-ce que le genre humain passer-t-il à l’utilisation de petits véhicules volants personnels et refusera-t-il les voitures, les trains, les bateaux? Pourtant, une construction des routes, ponts, tunnels, gares, souterrains, ports, quais d’amarrage, leurs services, réparations, nettoyage, gestion sont extrêmement coûteux, nécessitent beaucoup trop de temps, forces, ressources, capacités et argent. On réduira le nombre de faillites, de morts vu que, dans l’immensité du ciel, il y a tellement d’espace pour manœuvrer, ce qui n’est pas le cas d’une route ou d’une rue étroite. Les incendies, tremblements de terre, inondations ne seront plus si terribles car les gens quitteront leurs maisons en passant par les fenêtres. Les ascenseurs, échelles de secours, etc. ne seront plus nécessaires. Les marchandises et ordures seront livrées et enlevées par air. Il ne sera plus requis de déneiger les rues et les routes. La consommation des ressources, la pollution de la nature seront réduites.
*Jusqu’à présent, nous nous sommes déplacés de manière indépendante dans un espace, le pénétrant, et dépendant du temps qui nous pénètre. Lorsqu’un espace passera à travers l’homme et lorsque l’homme passera de manière indépendante à travers le temps, un certain cycle dans le développement de l’Univers sera terminé.
*En période 1994-1996, j’avais écrit que, dans le futur, les films seront créés par ordinateurs. Les données concernant les héros, la période et le lieu quand et où ils vivent seront insérés dans l’ordinateur. Les films sans acteurs, opérateurs, cascadeurs, maquilleurs, décorateurs et autre personnel technique seront montés sur un écran. L’acteur sera remplacé par l’image de n’importe quel homme, introduite dans la machine intelligente. Qui a pu imaginer que quelque chose de pareil sera réalisé si vite! *Si on prend attention au fait que le volume occupé par l’excès de biomasse se reproduisant d’elle-même peut être une indication de menace pour une autre forme de la nature, pourquoi, au lieu de limiter ce qui est en vie (prédateurs, etc.), ne serait-il pas possible de lui donner une vie de courte durée et un rythme de naissance bas? A qui cette crainte éternelle dominante dans la Nature, ce qu’on appelle la lutte pour l’existence, est-elle nécessaire? Celui qui a créé ce monde tellement varié, possédait une quantité illimitée de matière et d’énergie. Autrement, il regretterait que ce hache-viande éternel, plutôt intéressé à broyer qu’à renaître, transforme rapidement en cendres ses merveilleuses créations.
 
Le retour au Paradis  
 
Le Paradis et l'(enfer), l’un Clair, l'autre sombre, c’est une sorte de schizophrénie du Dieu et du (diable) avec laquel ils Créent.
Nous vivons dans le sas de l'(enfer) biblique.
Quelque part en évangile il est dit que le (diable) dirige ce monde. Mais lui, il dirige l'(enfer).
 Les orthodoxes juifs l’y ont appelé.
Une fois, un (démon noir), (jéhovah), ayant reçu de la force destructrice et le pouvoir sur la partie considérable du monde, transforma ce monde dans le sas de l’(enfer). Les adeptes de ce (démon) dans le monde entier détruisent la Nature et tuent nos belles émotions, tuent l'Amour...
 Pour sortir de l'(enfer),  comme ont fait Orphée, Hercule et d’autres Héros, il faut retrouver l’Étoile Conductrice de L'amour.
Orphée aimait Eurydice et est sorti de cet horrible endroit.
EN FAISANT l'Amour, nous approchons le Paradis et éloignons l'(enfer). Par l'Amour, on se nettoie du (mal) pour ne pas brûler dans la Lumière Propre du Paradis. La Lumière de l’Étoile Conductrice de L'amour pénètre Les Deux Incompatibles Spirales de l’Univers, auxquelles je m'adressais mentalement souvent dans mon enfance (le prototype ADN ou le Paradis et l'(enfer).
Si ces deux spirales sont incompatibles et autosuffisantes, comment connaissons nous le Bien dans ce monde du (mal)?
 Cette Étoile Conductrice de L'amour porte-nous la Connaissance du Bien.... Probablement, ce n’est pas le meilleur modèle de l'Univers, par contre, elle est fonctionnelle.
Comme ça, un élève "écrit" sa propre COMPOSITION; encore barbouillée mais déjà LA SIENNE. Аu final, on peut expliquer la structure de l'Univers comme le glissement du monde sur le Ruban de Möbius et l’écoulement d'une forme à l'autre. Ainsi que moi, je coule d'une idée à l'autre…
Le principe "du milieu d'or" nous empêche de nous trouver au Paradis. Nous avons peur du choix définitif... Comment peut exister le Bien sans le (mal)?, La Lumière sans l’obscurité? etc… C’est seulement une NOTION, un CONCEPT. L'Amour, en effet, est assimilé au Bien, à la Lumière,  au Paradis! C’est un MONDE Divin, et Là, cette conception est obsolète, sans fondement, inutile. On guérit l'âme, on guérit le corps, on guérit le monde entier par l'Amour.
Toutes les meutes et révolutions mondiales ne valent rien s'il n'y avait pas de révolution mondiale de l'Amour.
Tous les sacrifices de l'humanité seraient vain s'ils n'étaient pas apportés sur Son Autel ! Le Dieu Eroce punit l'homme en privant ce Don de l'Amour.
Le (diable) l'a perdu selon sa volonté personnelle. Il n'a pas voulu "être comme tout le monde" et a créé le (mal).
 Jusque là , tous et toutes AIMAIENT. Si quelque chose existe sans amour, il N'EST PAS VIVANT… Le Paradis et l'(enfer) sont aussi les états de notre conscience, notre âme. Le Paradis c'est l'Etat Immense de la Merveilleuse et Ravissante Plénitude. L’(enfer), c'est l'état pauvre et misérable… Il y a seulement trois variantes du développement de notre monde : 1) la mort rapide dans un accident nucléaire
2) la destruction plus lente dans l'accident naturel, quand nous passerons la ligne défendue et quand se déclenchera la réaction en chaîne de L'EFFONDREMENT
3) le Baptême par l'Amour.
Autrement dit; l'alternative du Paradis c'est la destruction, spirituel ainsi que physique. Le monde s'approche vers la catastrophe non seulement nucléaire et écologique, mais aussi humanitaire, car nous sommes traités de plus en plus agressivement et totalement au niveau du subconscient.
Mais que sera demain !? Il  nous laisse moins d'espace libre…
==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+
          Faces of the future. The Golden age
 
The concept of construction "The Golden age" as a basis of the human body in symbiosis  with programmed biocrates. An elixir of life, a panacea, a remedy from our many troubles- it's programmed bacteria, crate with the given program within man and near to him, eating dust, waste, dirt, old crates, viruses and harmful new-formations, absorbing carbonic gas in the lungs, forcing bodies to become young, synthesising in us fibres, water, oxygen, chemical elements, vitamins, and can even be energy in the pure state, having reconstructed our organisms for its reception and utilisation. Nowadays, the process of chemically splitting elements is vitally necessary. In such a case, there is no necessity for many spheres of our activities, the weight of means, energy, resources and effort is saved. There is no need to go to the toilet; wash, clean, clean teeth, shave, to be cut, to make many chemical and medicinal preparations, to care about the utilisation and recycle a waste. The programmed biocrates (P.B.) will also destroy nuclear waste, deactivate ground, water, contagionned  crates, chemical and biological infection centres, begin to carry out a role as space and deep sea diving suits (scaphandre). There will be no necessity for many surgical operations, condoms, contraceptives, children's nappies, fe(mal)e linings, sanitary towels etc. p.b. will destroy pain, submitting to the brain instead painless signals notifying danger- attention crisis, burn etc. Nature will be cleared. They will help to lower the birth rate to reasonable limits. Further, it will be possible to start these artificial crates in the brains of ani(mal)s, and thus man will learn to collect necessary information on the condition of the brain and of mental processes. This information, at the request of each man, will be radiated by the p.b. in space from one to the other. So we will learn mental dialogue, including with ani(mal)s. Programmed bacterias gradually take away a blockade from the basic part of the brain, increasing our mental creative abilities. They will help find the "black box" which programmes ageing and the death of our bodies. If any information on the past or the future is incorporated in our brain, the programmed bacterias can discover it  and we may decipher it. The programmed crates become in us a bank of experiences of past generations. It will not be necessary to study a history of each branch of culture, as this knowledge will be stored in us, acting in the brain as under-soil irrigation does on roots. Sight will become spherical, on 360°. People will see in infrared, ultraviolet etc. The programmed crates will block centres in the brain that are connected to smoking, consumption of alcohol and drugs, and to centres of aggression. The clothes of the future will be all in one. They will clean themselves, vary in form, size, colour and will carry many additional functions- for example: to be the screen, the computer, and the spacesuit. p.b. will help to create such clothes if united as colonies- fabrics. They will replace a hair and will create inconceivable hairstyles and colours. However, programmed bacterias will be used as make-up, to change appearance. It will be as simple as putting on a mask. It is good for carnival, espionage and robbery. Man is ready for any meanness or nonsense. Is it possible to curb him? Are these and similar innovations dangerous and/or useless? Nevertheless it is necessary to try. It has a sense. Simply, it is necessary to realise that any technical innovations in themselves will not make man happy. If he  reconstructs his consciousness he will cease to live for the another's account. The p.b. will restore historical and cultural relics, filling in by itself holes, simulating a material, colour etc. of the given site. The buildings and structures can be built from ice if to cover, isolate it by biocrates. (But it will be necessary to increase the term of their life). They will prevent the corrosion of metals, neutralise drugs and poisons, and help with the struggle against thefts and robberies. They will build houses and structures of the necessary design. S(mal)l aircars will also be under construction from colonies of artificially biocrates reconstructing the interior giving it the form and function of an aeroplane, rocket or other vessel. On parking, such s(mal)l aircar will be in a compressed condition, occupying a minimum space. Breakdowns and crashes will not be terrible to it. But how can we keep, to a minimum the harm that could be done if these artificial creations are not controlled or if they are used for evil? How can we  avoid unemployment and social shock? Most of workers, servers, employee, businessmen will lose their job. Firstly, each group of artificial creations will have an exact programme, which will not allow any other interpretation, and an personal code. Their life will not be durable. They will not have the right of succession, to pass on, to  make multiple copies or to unite with other crates. It is necessary to find reliable ways of controlling them, to give them distinctive attributes to distinguish them correctly. However, if the programmed bacterias become our correct assistants, we should develop them for any status. They should be entered into an embryo or a new-born and this inoculation periodically renewed.  Secondly, mankind should reconsider many dogmas, reject old morals, and revise history, clearing it from lies and falsifications. Mankind will give more attention to creativity, art, spiritual perfection, encyclopaedic knowledge of fundamental and social sciences. It will learn to adjust the growth, will establish a "threshold of old age". Those wishing to die will have an opportunity of a fast and painless death. Children and adults with physical and intellectual difficulties can not be helped by the intervention of p.b. will be given a painless death. If men select ani(mal)s and plants, why not engage in selection for him? They do not have another way out of the hard regulation of life and death, the torture of nature, the expectation of inevitable vengeance, the miserable life in s(mal)l communes, self-destruction in wars. The countries of Asia, Africa and Latin America, peoples with high birth rates and low standards of living, must accept the hard laws on the restriction of birth rate, as has China. An economic help to such countries will appear with the control of the birth rate. The high birth rate, which is not supported by high economic and cultural parameters, should be regarded as a crime against mankind. Every child should have equal opportunities from the start. The riches or the poverty of his parents do not go to him by right of succession. It means that the children will be brought up and live in boarding schools close to their homes. But their freedom will not be limited and they will frequently see the parents who in turn educate their children. (Protection will be forbidden.) Only the increase in spiritual, intellectual and physical abilities will create the preconditions for the progress of the man in society… What does an ani(mal) aggressive in the nature? Basically, it's a struggle for existence, struggle for (best) meal, beverage, territory, authority, fe(mal)e (mal)e). If to give an ani(mal) all that, it is possible to assert, that it will lose the most part of his aggressivity. Approximately too and with the man... So, the <third world> countries , have pressed and helped by advanced countries, reduced their birth rate. The rich countries community set a term to itself; has ceased to make a beast of oneself and to be wasteful. They has produced the strict requirements to advertising and let out production; whether this novelty is necessary to us? We spent on it so much raw material and energy, but it don't have any cardinal difference from the last production. People have ceased to work  for make one's bread in order to produce a little- necessary and even harmful dangerous production, on contrary thoughting out the innovations, carrying the good, increasing their possibilitys. Where there was a danger of application of the invention in harm, counter-measures beforehand were thought out. It was reconsidered all the customs, traditions of our life. That didn't answer its present or presumable future needs,  was sent to <archive>.  The mankind lived by a principle <Don't damage to the man and Nature!>. The man has directed with new force to a new to perfection himself, to increase the knowledges, and the artificial p.b. served to him protection against aggressive environment. At home, everyone could make himself the most necessary in his economy. The devices pour any possible forms from strong plastic. The houses have built in the few hours. Furniture and tools have made here also.The people suffered by milleniums from injustice and broke unsuccessfully a heads how to change their life to best. We need any very strong extrasenses, incorporated in a Brotherhood, which would take bioenergie from the villains and, clearing, would pour in to the people good, requiring in it. Then, at last, will blossom Kindly and Angrily will decrease. The black energy of wars, conflicts, attempts will disappear or to go cleared on benefit to mankind. 
O      t       h        e       r
Have disappeared fear of eros and nudity, false shame. The clothes have lost meaning of a chaste leaf covering genitals. A sexual bodies have lost mystical and prohibition meaning. The people have opened in sex new page of aesthetic pleasure, have taken the broadest scale of erotic tones, and have no hasten with sexual action. The sexual crimes have disappeared. Monogamy was not obligatory, polygamy have no condemned and even was encouraged. The family tragedies have disappeared.
When already mankind will proceed to use the little personal flying devices (aircars) and will refuse automobiles, trains, ships? You see, a construction of roads, bridges, tunnels, stations, underground, ports, moorings, their service, repair, cleaning, manage is extremely expensive, take away too many time, forces, resources, money. Will be reduced a number of failures, death, as in wide sky  there is too much space for manoeuvre, isn't like on a narrow road or street. The fires, earthquakes, floods already will be not so terrible. The people will abandon houses through windows. There is no more necessity for lifts, ladders etc. The cargoes and garbage will deliver and take away by air. It have no more required to clean streets from snow. A consumption of power resources, pollution of a Nature will be reduced.
Till now, we have moved independently in a space; penetrating it; and were dependent from a time, that penetrated us. When a space will pass through a man and when a man will pass independently through a time, will be finished some cycle in the Universe development.
Few years back, I have written, that the future movies will be created by computers. A data about the movies heroes, about the time and territory when/where they lived will be entered in computer. The movies without the actors, operators, cascadeurs, make-up artist, other equipment person will be mounted on a screen. The place of the actor will be occupied by any man image, introduced into the conceiving machine. Something similar is made already now in cinema.
If take in attention that self-produced biomass at excess some volume can threaten to other nature, why instead of the alive limits (predators etc.) it was impossible to do a short-term life and low birth rate? To whom is necessary this eternal fear, reining in a Nature called < the struggle for existence>? Someone, who has created this so various world, had unlimited quantity of the material and energy. Differently, he would regret, that natural eternal <mincer>, rather interested to mill, than to revive,  transforming with speed into ash his wonderful creations. Speak; the god such wise, and man such silly! The people forget, that man needs all time recuperate the mind,  to accumulate on new the knowledges, which will not be fixed in generations, as the instincts, and will disappear with death a man or even earlier. This is the god's punishment! The people should learn to transfer the major information (saved knowledges, experience) their posterity, not by their training, and generically or with the help of programmed biocrates. However, then it will turn out, that the new generations will appear the hostages old philosophy of life, not trying them to reconsider. You see, that was correct and important for one time, will be inappropriate, inusible and absurd for another. Who will tuch this volume of old information billion gigabites? ==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+Qu’est-ce que je peux dire à propos de cette œuvre? C’est génial ! L’auteur, boute-en-train et philosophe, nous montre comment vaincre le (mal) pour toujours. Ses idées déséquilibrent, rompent le sinistre et funeste jeux entre le Bien et le (mal). Plus de victimes dans cette lutte éternelle! On met le point gras dans cette histoire même si ces deux côtés opposés ne sont pas d’accord avec ça.
 
(All  rights  reserved.  Tous les droits sont réserveès) ©

© Copyright: Генa Липкин, 2014

Регистрационный номер №0190908

от 14 февраля 2014

[Скрыть] Регистрационный номер 0190908 выдан для произведения:

GENNA/DIY LIPKIN(LI-DIV)

 

Un philosophe, poète, chanteur,

publiciste, maître de calembour, rime

et allitération. Aussi qu' hAstièrix, duc Oléo

et roi Namu:-))) On peut écouter sa poésie ici   

et ici http://glipkin.rutube.ru/ Il faut que cliquer

sur wav et écouter ou sauvegarder chaque fichier

Sa marche si vous avez Winamp ou autre player.

FRANCAHIER

 

Je dédie mes œuvres en français à la Belgique

et à la Famille Royale qui m'ont abrité.

 

 Essai ль?

 

Bruxelles. Ixelles. J'apprends Exelle.

Je touche l'image à cent pixels.

Il e(st)xcellent. A l'excès lent

Aleks- élan. Aleks- élan.

Saab oté. Le sabot, thé.

Il sabotait-là sa beauté.

Il lave aisselles, essuie vaisselle,

chante le nazi hymne Horst Vessel

et suit moi encore ensuite,

parce que je suis un suisse en suit.

C'est un costume anglais. Alors,

à toute allure à tout à l'heur! déc. 08

Je suis un con cubain.)))

Tu es mon concubin.

Ma tête est comme un cône

ou un petit flacon.

Ta tête est comme un cube.

On est que deux succubes. nov. 08

 

 Moe Sizlak

 

Mots et maux de Moe Sizlak*

qui habite près de Six Lacs

et qui vend pour nous сиз** laque.

Voilà, alors, his luck.

En anglais, c'est son destin

clandestine ou clandestin.

*Le personnage d'un film animé "Les Simpson"

**couleur bleu- gris, bleuâtre (russ.) nov. 08

 

Cézanne

 

Ma chère Suzanne, il est Cézanne.

Il a seize ans. Il peind сазан*...

Nouvelle saison couvert ces zones

d'un couche sale, Зин** Namur. Salzinnes. oct. 08

*Le poisson de l'eau douce**nom d'une femme (rus.)

 

Je vous raconte le conte d'un comte

qui est content de faire son compte…

Fric d'Afrique compte maire Daph Ric,

fricadelles, frites, fricassée

engloutant. Sa panse gaufrique  

dit qu'il a de fric assez.

 

En général, mon général,

mon Géné râle. Son gène héral-

-diqueдик* de Dick, autant nordique,

il est sadique et sporadique.

*Sauvage (rus.)

 

Un jour, mon perroquet

m'a dit: "Le maître, ok.

Jouons-nous en hockey!"

J'ai eu hoquet. janv. 08

"Arrête de me moquer,

le maudit perroquet!"

 

Polisson

 

Police, je suis un polisson

poli. J'ai la peau lisse.

Tu as fais à moi la leçon…

Drapeau sur un pôle hisse.

J'habite toujours à mégapole.

Crois-moi, la police.

J'ai vu comme jette un mégot Paule

qui cria: "Вляпалис(ь)*!" janv. 08

*On s'est tombé en obstacle (rus.)

 

Аmi

Une parodie sur Jacques Prévert

 

"Mon ami à Miami,

друг* Lady Di- Dody,

dans une tasse en TASS** a mit

sucre"- ledit Dido dit.

A même temps, lady Dida***

en voyant le dos Di

sur dada?, dada? dit "дa"****

à Al Fayed Dody.

Sur bouleau met trop dodo

dodu don Dédé dès…

en sifflant "Re/mis sol/do

et "Remise des dais de"

Son épouse en inquiétude,

exclame:"Qui est tu, D..?

Terre/minée- "Инки étude"*****

Quitta les études! oct. 07

*Ami (rus.) **Agence d‘info de l'URSS

***un foutballeur brazilien ****oui (rus.)

*****dans deux sens; инки- inca (russe)

 

Костик- caustique, lance vivement кости к*

Son acoustique. Ton sarcastique.

C'est ça notre Костик. juin 07

*Petit Constantin lance de des

 

Chat botté

 

Le sabbat, chat botté son travail sabotait.

Il vantait sa beauté et bu d'un sabot thé.

Un robot dans la robe rabotait du bois

enrobé de microbes, enlacé d'un boa.

Poisson chabot T. du comptoir d'un marchand

avec ce chat botté boitait en marchant.juin 07

 

Bush

 

Bush bouche un trou dans sa babouche.

Passe la nouvelle de bouche en bouche.

"Monsieur. Messieurs. Ave, mes cieux!

Vive la messe "Yo"! La sonde Cassio

porte en espace touts nos précieux.

Et qu'est-ce que ce passe? Superstitieux

je suis pourtant mais audacieux.

Les yeux d'une biche sont délicieux.

Vice-président est ambitieux.

Le résidant était vicieux" juin 07

 

Leoncavallo

 

Marche la' cavalerie.

En tout cas, Valeriе,

dans une cave hâlé riz,

têtu, l'as mis

où se cache un коваль*

au nom Leoncavall-

-oh, il est en cavale;

a tu l'ami.

Danse valse une ballerine.

Balaye un balai ring.

Avec une balle Irine

joue dans la cour

Gold Oscar sur la table,

l'ordinateur portable.

Le feu. Brave connétable,

crie "Au secours", cours!

*forgeron (ukr., pol.)juin 07

 

Avalon

 

Les flamands et les wallons.

Les flamants dans les vallons.

Les pommes rouges d'Avalon

avalons!

La semelle et le talon.

Fer a cheval d'un étalon.

Каталонский К- талон

катал он*

J'ai envie d'envisager

en passeport un visa G.

Il y a une devise âgée:

"Vis à geai!")))

Je voudrais interroger

brave Roger sur son projet.

На/до быть настороже

с тем Роже**

Nous venons au bar "B.Q."

pour manger en barbecue

les morceaux de Barbie cul.

Barbes. Ecu.

On nous a donné barbue

là un poisson barbue

nous disant: "C'est un bar "BU"

Un bar "BU"

Ecrivain Henri Barbusse

attendait dans ce bar bus.

Et faisait ses débuts-ci

Debussy. mai-juin 07

*Le bon de Catalogne il a conduit (russe)

**Il faut être prudent avec ce Roger (russe)

 

Hors jeux. Orgie en Georgie.

Orge "u" mélange avec orge "i"

Notes marginales originales

sur, à-propos sexe vaginal.

L'occasion imaginative

d'un facteur*, d'une magie native.

*d'un mot anglais fuck? mai 07

 

Essai 3

 

Essayez S et E*

sensuel… sans suer.

Les après essuyez.

Là-bas, une sangsue est

en dessous lieue en soulier

où un soûl est lié

avec sou, avec C.

Ave Csou! A vexer. avr. 07

*En russe on prononce comme Yé

 

Essai 2

 

Je mets mes mains, en mai dans mets

mais pas demain.Jamais, jamais

personne m'aimait. Bébé: "Me-e, me-e"

Il a rimé quand l'arrimait.
Les gens gentilles, les agents

vont aux Antilles. A Jeans sergent

кожан* Que Jeans peut l'habiller.

Il a billet. Il a billet. janv. 07 

*Une veste en cuir (russe)

Essai 1

 

Vous êtes au lit. Lisez Zola

Vous êtes jolie. Je lis aussi.

Puis, par gros corps m'isola,

vous dites: "Mais, non!" Je dis: "Oh, si!"

Un petit peu soûl, je reste en dessous.

Vous êtes au-dessus en pleurs, déçue.

Dites: «C'est la vie! A mon avis

tout est fini! C'est défini!» oct. 2001

J'ouvre les débats et dis: «Ah, bah!

Qui est en bas gagne le combat!

J'ai, étouffé, comme- même tout fait

dans l'asphyxie… d'autodafé»

…L'hôtel. Autel. "Comment va-t-elle?

Et où va telle belle, où passe-t-elle?

Castel. Pastel. Casse-t-elle "постель*"?

"Postel*?" "Le lit*, jolie Julie" sept. 05

 

Le radeau de mes douze

 

Mes douze copains sur un radeau

ont fait voyage par Colorado

hissant sur un mât le rideau.

L'aube se leva et colora d'eau.

Une forte bourrasque qui mal dosé

ses forces, frappa radeau. Mes douze,

tandis qu'ils ont tous médusés,

coulèrent à fond nourrir méduses.

Le peintre Géricault  fixa

ces impressions veillant ces pauvres

de la rive gauche. Y'a que ça

sur la toile de son chef-d'oeuvre. oct.03

 

Kindza-dza

 

Le fleuve d'une paperasse Yangzi

coule à Bilbao.

Mao Tse-toung et Laozi

en dazibao.

Hurle la prière un muezzin

sur Fuji-Yama.

Couche lui en joue vieux, muet Ts'in

d'un fusil. Amas

de pizzas comme la Tour penchée

de Pise. Walkyries

au pis allé, en chevauchée,

font hara-kiri

comme les sectaires ou kamikazes.

Pauvre Quasimodo

avec ami Camille mi- case

brûle grosso. Mauxd'eau

qui dans le feu en agitant

cacarde comme une oie

volée d'une ferme par un gitan

croquant la nuit- noix. fev.2003

 

Les loups- garous

 

Gel fragile de la flamme de bougie.

Des bourgeons trempent dans le Beaujolais.

Mon bouge vibre sous le vent de magie,

une vieille geôle r(enfer)mée et gelée,

un gîte de vagabonds et gitans

qui s'agite, дрожит* et réagit

à mon incantation, ajoutant:

«Il s'agit de toi qui ci-gît.»

Un agile Sagittaire est debout,

trace un cercle vicieux sur argile,

se transforme en cochon dans la boue,

ne répond plus au prénom de Gilles.

Je ne suis ni malin, ni jaloux.

Dans Magiques Evangiles j'ai lu :

«Celui qui était déjà loup

sera dans le futur un Elu!»

A ma gauche, tout près, reste un vieux.

Il se comporte comme Napoléon.

Débutant périlleux et envieux

qui se métamorphose en lion.

Mais, j'épie sa réincarnation

et traîne gigolo par son gigot

aux lumières incarnats des notions

enragées de nos alter ego. sept.2001

*tremble (russe)

 

Une fable de La Fontaine ou de Rousseau

 

Un loup juif buvait au ruisseau

en Palestine pour adoucir sa faim.

"Du sang!" gronda-t-il comme le Polyphème,

monstre aveuglé par un rusé Ulysse.

Une chèvre est apparue de la coulisse

d'une scène, s'étant vêtue d'une belle coiffe.

A coup sûr, elle mourait de la soif

parce que l'été était bien éreintant.

Loup a hurlé: "Chèvre, pourquoi bois- tu tant,

beaucoup d'eau, souhaitant troubler mon ordre?

Une bête impertinente, je vais te mordre!"

La chèvre a pointé ses cornes vers Loup:

"Oh, scélérat méchant, perfide, jaloux!

Tu es venu pour vivre dans notre pays,

as obtenu mon aide, mon appui.

Tu engraissais ton ventre gros et gras,

t'es transformé en vrai cochon ingrat.

Mais, gare! Quoique je ne suis pas un taureau,

je vais défendre ma terre et son terreau!"

«Sale terroriste, j'ai de l'argent, j'alloue...

si tu me sers!»- a exclamé le Loup.

Je mène le monde! Je suis toute puissance!

Tu vas mourir maudissant ta naissance

sans mon appui. Je roule en Chevrolet

Mon plat du jour, ma chère, est Chèvre- au- lait

Je jure que je ferrais tout nécessaire

pour que ton fils devient Bouc émissaire!»

…………………………………………..

Les autres animaux les écoutaient,

blâmaient la chèvre et approuvaient le loup,

voulant lui conseiller d'exécuter

cette ongulée cornue, barbue, velue. mai 2002

 

Une fable pour l'Office des étrangers

L'aventurier Renard fait un trajet

de Zambie, par exemple, en Belgique.

Là, il raconte son histoire "tragique"

à l'interview. Un officier Corbeau

l'écoute, en observant ses beaux sabots.

"J'ai déserté, Monsieur, d'une dune déserte,

où ne poussent pas les herbes, ni les "hertes".

Oh, je me suis mépris, pardon, les hêtres !

Là-bas, Mijnheer, vit un horrible être;

féroce et monstrueux tirant Canard",

ainsi a commencé rusé Renard.

"C'est, véritablement, un carnassier.

Je ramassai de facto son dossier,

mais ce connard, tout de même, m'a devancé;

trois mois et plus il me chassait.

Milord, à peine, je me suis sauvé.

Ma vie est en danger; vous le savez !

Je suis un réfugié et dissident!

Laissez-moi rester en Occident !

Vos plumes multicolores et votre corps beau

je vais vanter, Votre Excellence, Corbeau !"

.........................................................

Des lors, dans ce pays est le ravage.

Partout on peut voir les bêtes sauvages,

malignes, impertinentes et primitives,

qui gagnent le CPAS et positifs. dec. 2000

 

L'hymne à la pomme et à Eve

 

Moi, le premier homme,

sur la surface mi-pomme

lut un appel d'tes lèvres.

Donc, je me suis donnée  

à la deuxième année

comme l'affamé lièvre.

Bon, j'ai mordu sa chair,

en chuchotant: "Ma chère!"

Dans l'ombre, sans méditer,

j'ai bu l'humidité,

lapé au ruisseau,

lui donnant l'assaut

avec ma baïonnette

et mon sonnet «Sonnette».

Une pomme aromatique

du monde énigmatique,

où vivent les libres gens,

où nous nous sommes tressés

dans un précieux passé

parmi les arbres géants.

 

Le jeu de mots en français et en anglais

 

*Ecossystème

*Haut de coutume

*"Nous arrivons à Hui, à mon avis" "Ah, oui? C'est la Hui? C'est la vie!"

*Montez nez gros!

*V.I.P.- R.I.P!

*Chiot chia

*Esc/lavage de cerveau

*Notre ère erre

*Mission impôt- cible de trouver les joyeux joyaux d'un liégeois Yo!

*Trajetdie

*Аccent eguïste

*Il a saboté sa beauté

*Je m'en fou de mon dentier

*Grippe bavière

*Tu es mon ami. Tuer mon ami?!

*Mannequinpeacekeeper

*Un slave se lave. Nous le savons; il prend le savon. L'esclave, est-ce qu'il lave? L'esclave s'esclaffe.

*He, peignoir! (Happy New Year!)

*Taupe- secret/e

*Un seul lévite qui l'évite et qui lévite dans son esprit

*Manœuvre et main œuvre

*Les crans sur l'écran

*Voter pour la Partie Démocratique (PD)!

*Mega mégot

*Cher client, c'est clair chiant!

*Travail- trouvaille- tramway

*Que c'est qu'ami a mit à Miami ?

*Un portable par table

*Américanement

*SortiLiège. Taureau/nto

*L'époux et les pous

*Défaillance de faïence !

*Camille Honnête et Mari Honnête vivent en Comté Merioneth

*Minerve me nerve!

*Missies CPAS from Mississippi

*Cinq amis de St. Camille

*Le comité de Prix TcherNobel a récompensé George W. Bush par le Prix Dupé (de Paix)

*ESSO demande S.O.S.

*Un pas de kinésiste qui n'existe pas.

*L'ouvre bouteille de Louvre c'est l'art de cochon

*Arôme à Rome antique romantique.

*Art gothique et argotique

*Laisse bien lesbiennes! Vive l'intimefada!

*Il est indispensable que l'indice pensable apparaisse.

*Hamster/dam c'est la capitale des pays des bas et Gent est ceci de pays des gants

*Les Ciné(y)astes sont venus au Forem. «Il faut que vous vous mettiez au métier! a dit un agent. Vous devez filmer les tartines, vider eau et faire radis.» «Oh!»- s'exclamèrent- les.  

*Les sponsors du film Les chroniques de Riddickule: Autel Devil, magasins Matcho, L'idol, aBricot, viveAldi, kGB, Spar/adrap, Superbe Oie, casino Quasi-oui, banque Four teeth, loterie Tombeau-là, compagnie de bus TECK, sociétés l'automobiles: JocHonda, Porsche/rie, Volks/vagin, Jetta/ble, Renault/mmée, 6 troènes, Chèvre-au-lait, Cabri-au-lait/e, EthiOpel, Peugeot/ratif, Caddy/llac, TiraMitsu/bishi, Jeep/sy, producteurs d'eau de source Christ-Staline et d'eau Petit Yan, Poterie "Harry"

*Suisside

*Où est FA ?

*Un cadeau pour les ados, sac à dos

*Une chasse à treize heures à votre aise

*Anticimet/ière

*Artemide en art timide

*Water gayt

*Gay game

*Yes/terday. OK/asionnelle. Allo/cation

*Un boute-en-train est en train d'entrer en train. Quel train-train!

*Tous toussent à la Toussaint

*Divers d'hiver : Il pleut plus

*(enfer) en fers

*Le Pape a blâmé les machines athées (à thé) en ate/lier et une poêle à bois qui aboie

*Euro est un héros heureux

*Un vagabond va au Gabon

*Lorsque à l'année 2000 en Belgique agit une bande de Ciney, Olympiade a été renvoyé à Sidney

*Je suis un wallontaire

*Un nouveau-nez

*Reoignon

*Robinet de bois

*Les gens de la légende

*Refugie from Fidji

*Un voleur de kiwis qui vit à vau-l'eau

*Partisan artisan but de la tisane.

*Y a-t-il an bissex? L'an bissext-il y a.

*Absinth is absent

*KGB s'est une cage ébéne

*Le train "genieThalys"

*Impossible d'être impassible en payant l'impôt

*Location des locutions

*Anémie est notre ennemi

*Aimant, aimant émanciper

*Bazar aux beaux arts; ce n'est pas bizarre.

*Un dromadaire lut Hebd(r)omadaire

*Sans éros l'homme est féroce!

*A la gare comme à la gare!

*Guère à la guerre!

*Les obsèques de Père Gobsec

*Gorbi au gourbi dit: "Orbi et urbi!"

*L'automne est le temps de l'OTAN

*Russe OMON demande l'aumône

*Les gens indigènes indigents viennent d' Andijan.

*En Anjou, desjumeaux jouent en jeu de mots dans le Zellers

avec de demoiselle(r)s.

*Rendez- voustête-à-Tatcher Margaret et Shimon Peres/troyka.

*Mozambique et Zambie sont pays de zombies

*Jaques Chirac va en Irak. Metteur en scène Mitterrand va en Iran.

*Nous sommes en colère avec la système scolaire! C'est alphabêtise!

*Fiki-fiki magnifiqui

*Deux impotents tentent leur tante dans une tente

*Un jeu Cash-cash avec cash

*Les gants d'un houligan

*Père Noёl but du Pernod, El en disant: "AmeriChristmas!»et»Bourgeois/yeux Noлl»

*Un bandit bondit. Susan s'est tapie sous un tapis! Mais, Superman se promène. Batman fait le battement sur le toit d'un bâtiment. "Bon!- dit Di-Ja/mes Bond."

*UFO; vrai ou faux?

*Un agent est content parce qu'il a l'argent comptant

*Seau d'eau/mia

*Discutèque

*Rauque-en-roll

*J'ai «statue» de réfugier

*Je t'ai tenu tout nu

*"C'est dégolace!" De Gaulle- ace

*"Appelez- moi au numéro 100-20-100!" St.Vincent

*"Maman, en ce moment, j'apprends la grammaire avec ma grand-mère"

"Tu va à Givet?" "Oui, j' y vais"

*A qui téléphone le petit éléphant?

*L'entreprison  

*Ma femme m'affame. Elle donne un bon à petit, c'est-à-dire à moi et dit: «Vieille canaille, il faut qu'on aille au magasin!» Elle achète là-bas coca-colation: la soupe de c(a)rotte, une gosette dans La Gazette, du pain rassis/te, la viande Filandreuse, un tapis/oca, des fruits de mer d'Aral, les calambourgers, la langue farcie, le cul de Barbie au barbecue, B-russe sel, sor/céleri, hareng-goûtant, boeuf-f-hâché, le cahier au lait caillé, les cailles à l'écaille, maillot à la mayo/nnaise, trois cents croissants, des râbles au sirop d'érable, veau, l'ail et volaille, la ratatouille du rat tatou, le secret sucré, le confitdentiel, pâte à ti et patate à et amNestea international. Jeudi, je vais chez mes dessins. "Docteur, je suis malade roi (maladroit) Quand je mange du zèbre aux herbes à la liqueur, j'ai haut-le-cœur. After eating cake, I have a stomach acke. Je péte et ré-péte." "Il vaut mieux manger du veau nouveau. Quel estvotre nom?" "Docteur, «kelev» en hébreu- c'est un chien derrière l'enceinte. Ma mère enceinte m'a accouché dans la chambre à coucher. Son pays natal est soufFrance" "Où habitez-vous?" "J'habite au condom/inium sur la rueBarbe à OntaRio déjeuneiro. J'ai deux enfants; Eddie et Paul." "Epaule?" "Et Paul. Mon fils Eddie est un député. Il siége dans un édifice à Moneytoba. Je lui appelle fils- député ou plus court fils de pute. Ma fiancée réside à Los Angeles parmi les afro-américains!" "Pardon?" "Mafia réside au losange parmi les affreux amers/requins!" "Quel est votre métier?" "Je travaille comme pepsy-cholоgue. Je liquide le liquide" "Faites-vous le sport?" "Oui, je fais le jusd'o/range mais ça me dérange. Kha-kha" "Are you coughing? Lie down to the coffin! Le tabac t'abat! Tabac- tabou!" "Je fume le haschisch et pois chiche. A cause de ça j'ai les mains gelés mais ce n'a pas d'importance" "Dés-au-lait" "Docteur, si je mange Julienne, Charlotte et Macédoines, je suis un cannibale?" "Pas du tout" "Merci, docteur, vous m'avez beaucoup aidé" "Je ne vous ai pas pédé! Foutez moi la paix!"

 

Les enfants de l'école prononcent les noms des gens célèbres. Professeur lescorrige

 

Les musiciens: Chouman (Schumann), Shopping (Chopin), Chou vert (Schubert), L'eau-de-vie One Bête ovin (Ludwigvan Beethoven), Capuccino (Puccini), Mozzarella (Mozart), Verdict (Verdi), Vive Aldi (Vivaldi), Sans Sens (Saint- Saëns), InterPaul MacKartney, Yehudi Minou/hin, Joe Dessin (Dassin), Pavot roti (Pavarotti), Placido Domingo, Billy Jail (Joel), Nan à Moscou rit,

Les écrivains: Chèque expire (Shakespeare), Bon marché (Beaumarchais), Défaut du Noёl (Defoe Daniel), Servante «Donkey hot» (Cervantès "Don Quichotte"), Molaire (Molière), Deux mâts "Trois moustiquaires" (Dumas "Trois Mousquetaires"), Conne en deuil (Conan Doyle), Guide maux passants" (Guy de Maupassant), Amadou (Jorge Amado), Râble (Rabelais)

Les artistes: Ordurer (Durer), 16ans (Cezanne), Dégât (Degas), Piqua seau (Picasso), Rafale (Rafaël), Salvador Dalit (неприкасаемый- инд.), Georges Si,mais non

Les héros et les types: Michel Deux glaces,16ares (César), Charles De Gaull/ace, Chekel/gruber (Hitler), A réel Charogne (Ariel Charron), Roi Salmon, Haleine Delon, L'évêque Lévesque, Hastièrix, René Sence, Soleilman Do/mi/rel (Demirel, Süleyman), FIDEl Casse trop… (Fidel Castro), 16 éco/ssaises, barman Borman, Jean d'Arm/énie, Spermeman, Jean Claude Vende âme (Van Dam), John Travaux/lta, Jacques- Yves Costaux (Cousteau), Jolie Ecurie (Joliot-Curie), Mongol fière, démocrate Démocrite, hypocrite Hippocrate, Cochonnerie de Sean Conneri, Ob Ivan Cannabis, sale Vader de Salvador, commissaire Juive,

 

Les enfants parlent parmi eux:

 

*J'ai une N. Je prends une H. Je coupe la E (ai)Ma femme, L M le jeu de D. C un bon jeu. En tout K, j'M son Q. Je suis un STte. Dans notre R, île n'a pas du P, parce que nous somme dupés.

*Guten Ta/gueule! Dancochon!

*Quelle ville a mille ans? Cet ville est Milan. Là, mange le mil l'âne. Au-dessus, un milan.

*Quel (choux-f)l'heur est-il?

*C'est NES, SPA, n'est-ce pas?

*Ma maîtresse coupait mes tresses

*Disons que Galilée une fois a prononcé le fameux "Et pourtant, elle tourne!" (Eppur si muove)Et moi, je dis pareil mais sur planète Saturne: "Et pourtant, ça tourne! "

*Où est têtu? Où étais-tu? Ne me jamais tutoie ou je tue toi. On joue hockey au quai. OK?

*Je n'aime pas autant OTAN, ni le temps de l'automne, ni le ton de sénateur ni son hauteur

*Why monday/alisaton? I'd like sunday/alisaton!

*Ce détail est à quelle taille?

*Bavard-il le roi des bavarois?

*Ivoirien, il ne voit rien

*Tonton Tintin, je t'entends

*Ce lundi on écoute Céline Dion

*Mon ex-père est un expert, mon ex-mère est ex-maire.

*Il faut que j'écrivisse la vie des écrivisse.

*Conail, il faut qu'on aille! Andy, que- ce qu'Anne dit ? Elle dit; J'ai Zu aîné! Il faut que tu connaisses cette conasse! Pour ça, je marie à Maria

*Une souris sourit sous ris lorsque elle voit un rat ras et une mouche qui mouche

*Je suis ravit au lit en mangeant ravioli

*Je rouspète qu'une rousse pète! Je re-pète.

*Comment vas-tu? Comme en voiture. Comment allez-vous? Comme en Hollywoo/d.

*Tiens Etienne, c'est le tien. No, c'est à Lucien. C'est le sien

*Il neige pas, n'ai-je pas raison?

*Nous vivons dans une ère adulte; adultère

*A l'époque Médiévale les gens nageaient en style Moyen nAge

*David- avide- vide

*Femelle fait (mal)

*Je déteste faire de testes!

*Cétacés, c'est assez!

*J'ai donné farine à Marina et du lait à Léa

*J'ai acheté loto et ai gagné l'auto

*J'ai dîné le dimanche. J'ai dix nez et dix manches

*J'ai un jais

*J'ai envoyé un émail par e-mail

*Un fleuve rubicond a franchi 16ares

*J'ai acheté un pastèque et Go-Pass TEC

*Je suis le caveboy

*J'aime le roquefort et le rock fort

*A l'hôpital j'ai bu l'eau pétales

*Un homme en hommage dans un home cuit une omelette. Son nom est étrange.

*Viviane vienne à Vienne. A oui? A mon avis, pendant ma vie à Huy, j'ai perdu la ouïe

*Les enfants de pays francophones travaillent dans les mines. On les appelle, les enfants- mineurs.

*Je suis HAstièrix d'origine chez/nous/isdu centre réfugier "Chez Nous" à Hastière où j'ai été centrifugé

*Une fois par an, ses parents, séparant les cadeaux et parant un sapin l'appellent «Pissenlit» parce qu'il pisse au lit. Et je liquide ce liquide

*Au 20-ème siècle, le markséisme- léninisme a fait trembler la Terre

*BourgeoAsie A fric

*Ce n'est pas toi, qui parles patois sur le toit? Moi, no moineau! Et moi, j'ai émoi. Dis-moi ça dix mois!

*Louis, lui luit.

*Ils arrangent les oranges et veule enterrer mes intérêts.

*Mon mont, ton ton, son son, leur l'heure

*Quelles dattes aujourd'hui… m'a apporté une irandelle d'Iran!

*Vous faites une fête? Bon univers,serf!

*La terre arable. Saison durable. En-dessous d'érable, un miserable, vieil honorable…

*J'ai chanté au métro bien mais trop. Pourtant, mes chants ne sont pas méchants!

*Sur le site A.D.E.L. avec le fric A.D.E.L. je mange les fricadelles dans une citadelle.

*Dommage qu'il n'y a pas d'hommage!

*J'avais deuxmissiles à do/mi/ci/le, mais, désormais, je suis désarmé

*Mon papa/razzi. Il gagne dix zéros (euros) par heure

*Mon copain va à Copenhague de Charlottetown où demeurent les charlatans.

*Ma sœur a un masseur

*Mon pouce pousse comme un poussin

*Ma commère fait le commerce

*Mes parents travaillent à la police, ma mère comme ptéro/dactylo, mon père comme bourreaucrate. Ils ontla peau lisse. J'aime ma maman, j'aime pas papa

*Notre majordome est un mangeur d'homme. Il joue en abdomino.

*Hier, je n'étais pas à l'école. J'étais absente. J'ai bu l'alcool et l'absinthe.

*A l'été ça été? Oui, j'étais parmi les étais. Les fils ont lié les fils.

*J'ai les mains gelées et dizaine/terie

*Quand je fais "con-fou", je deviens beau/debil/ding

*Marie aime Huan. Huan aime Mari/huana. Elle est/a une héroïne

*Monsieur Pelé s.v.p., donnez- moi une pomme pelée

*Je pense que Sancho Pança pansa sa panse

*Je lave aisselles et la vaisselle

*Assiette, oie. Assieds- toi! Or, ivoire. Au revoir! Ouate, fer, foot! Va te faire foutre! L'arrêt, station. L'arrestation!

Mes monographies: "Sur le lest leste de l'est" "Sur l'aide laide et le lai laid sur lait" "Sur le travail et lа trouvaille"

==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+

 

Pour améliorer le monde, il faut d'abord changer l'homme et son esprit. Ici, il y a une modèle de vie sans remue-ménage, sans mensonge, (mal) et douleur, sans avoir faim. Il s'agit d'une symbiose entre l'homme (ou l'ani(mal) etles bactéries programmées (b.p.) et aussi d'une "auto-perfectionnement", d'une "auto- sélection". Un élixir de vie (de jouvence), une panacée, un remède contre beaucoup de nos ennuis sont les b.p., colonie disposant d'un programme donné la faisant agir auprès de l'homme et sans son intervention. De nos jours, le processus de division des éléments chimiques est absolument nécessaire. Leur présence fera en sorte que nos efforts seront épargnés; plus besoin d'utiliser notre énergie, nos ressources pour exercer nos activités dans de nombreux domaines ou pour développer nos facultés.

Voici une conception de la construction du "Siècle d'Or" basée sur le corps humain en symbiose avec les bactéries programmées.

Lorsque l'on aura découvert les bactéries programmées, elles nous aideront partout dans notre vie quotidienne. Elles vont nettoyer tout ce dont on a besoin, détruire ou recycler la poussière, les ordures et les déchets. Cela va aider la Nature à se restaurer. Les b.p. vont aussi nettoyer nos corps à l'extérieur comme à l'intérieur. Plus nécessaire d'aller aux toilettes, de se laver, de se brosser les dents, de se raser, de subir des opérations chirurgicales, de produire de nombreux produits chimiques, etc. Plus de vaisselle à nettoyer, de linge à lessiver ni de tâches ménagères à effectuer. Nos petites amies vont prendre soin de nous. Elles mangeront ou recycleront notre urine, nos excréments aussi que ceux des animaux, absorberont le gaz carbonique dans nos poumons, élimineront nos cellules, vieilles, (mal)ades, mortes, les virus, etc. Elles détruiront aussi les déchets nucléaires et supprimeront la radioactivité du sol, de l'eau et des centres d'infections, chimiques et biologiques. Elles forceront nos corps à devenir jeunes, synthétisant en nous les fibres, l'eau, l'oxygène, les éléments chimiques, les vitamines et pouvant aussi être de l'énergie à l'état pur car elles auront adapté nos organismes pour pouvoir les recevoir et les utiliser. Elles vont nous nourrir, satisfaire notre soif, nous faire respirer sans l'aide de poumons. Plus de produire de la nourriture, plusieurs médicaments ou articles de chimie et autres industries. On n'aura plus besoin de chirurgie, de condoms, de moyens contraceptifs, de couches pour bébés, de serviettes hygiéniques ou d'essuie-mains etc. Les b.p. supprimeront les douleurs signalant au cerveau, en cas de danger pour le corps, la présence de brûlures, fractures etc. Plus de douleurs d'accouchement. Elles remplaceront certains de nos organes et aideront les autres à travailler, mais il sera nécessaire d'accroître le terme de leur vie. Les colonies de b.p. deviennent nos habits personnels et éternels, jouant même le rôle de scaphandres pour les voyages dans l'espace ou la plongée sous-marine. Ces vêtements programmés se nettoieront eux- même, variant de forme, taille, couleur et rempliront de nombreuses fonctions additionnelles, par exemple, être à la fois l'ordinateur, l'écran, etc. Les b.p. remplaceront nos cheveux et créeront des formes et couleurs inconcevables. Nous deviendrons nos propres coiffeurs, modélistes, architectes, spécialistes en design, etc. Au surplus, les b.p. seront utilisées comme maquillage, pour changer d'apparence. Ce sera aussi simple à placer qu'un masque. C'est bon pour le carnaval ainsi que pour l'espionnage, le vol, le meurtre. L'homme est toujours prêt à quelque bassesse ou non-sens. Est-il possible de le freiner? Sont-elles, ainsi que d'autres innovations similaires, dangereuses et/ou inutiles? Néanmoins, il est nécessaire d'essayer! Cela a un sens. Simplement, il est nécessaire de réaliser que toutes les innovations techniques en elles-mêmes ne rendent pas l'homme heureux. S'il reconstruit sa conscience, il cessera de vivre pour le compte d'un autre. Les polypes (coraux) programmés construiront nos maisons, du mobilier, des outils, etc. Ils restaureront les ruines historiques et culturelles, remplissant elles-mêmes les trous, simulant un matériau, une couleur du site donné. Les buildings et structures peuvent être construits selon le design souhaité à partir de la glace couverte et isolée par les b.p. Elles préviendront la corrosion et produiront le combustible. De petites voitures volantes seront aussi en fabrication à partir de colonies de b.p., construisant l'intérieur donné dans la forme et la fonction d'un avion, d'une fusée ou d'un autre vaisseau. Au parking, pareille petite voiture sera comprimée, occupant un minimum d'espace. Pannes et crashes ne seront pas terribles avec elles. Les colonies des b.p. nous aident à domestiquer notre cerveau. Elles y bloquent les centres connectés sur les problèmes dus aux faits de fumer, de consommer de l'alcool et de la drogue ainsi que sur les centres responsables de l'agressivité. А l'aide de nos petites amies, nous rassemblerons toute information nйcessaire sur les processus de fonctionnement du cerveau et du mental. Par l'intermédiaire des b.p., l'homme va transmettre ses pensées à distance. Ainsi, nous apprendrons le dialogue intellectuel, y compris avec les animaux. La langue pensée, image, deviendra la seule langue internationale. Les bactéries programmées nous aideront à trouver la «boîte noire» qui programme le vieillissement et la mort de notre corps. Elles enlèveront graduellement un blocage de la partie basique du cerveau, accroissant nos capacités mentales de créativité, la puissance de notre organisme. Si quelque information génétique sur le passé ou le futur est stockée dans notre cerveau, les b.p. peuvent la découvrir et nous serons capables de la déchiffrer. Elles deviendront en nous une banque des expériences des générations passées. Il ne sera plus nécessaire d'étudier chaque branche de la culture vu que ce savoir sera emmagasiné en nous, opérant dans le cerveau comme l'irrigation souterraine le fait avec les racines. Les colonies des b.p. accomplissent en nous une fonction d'ordinateur, sans clavier bien sûr. On envoie les commandes et l'on reçoit les réponses par la pensée. Notre vision deviendra sphérique, sur 360°. Nous verrons en infrarouge, ultraviolet, etc. Nous allons sélectionner l'homme pour améliorer sa race. Mais comment pouvons-nous juger avec un minimum de dommages ce qu'il adviendrait si ces créatures artificielles n'étaient pas contrôlées ou si elles étaient utilisées pour exercer le (mal)? Comment pouvons-nous éviter le chômage et l'impact social? La plupart des travailleurs, employés, hommes d'affaires perdront leur travail. En tout premier lieu, chaque groupe de b.p. aura son programme exact qui ne permettra aucune autre interprétation et un code personnel. Elles n'auront pas de droit de succession, un seul chemin à suivre, pas le droit de se multiplier ni de s'unir à d'autres colonies. Il est nécessaire de trouver des voies de liaison pour les contrôler et leur fournir des attributs particuliers pour les distinguer correctement. Pourtant, si les b.p. deviennent nos assistants corrects, nous leur augmenterons la vie et les laisserons exercer d'autres activités. Elles seront introduites dans un embryon ou un nouveau-né et cette inoculation sera renouvelée périodiquement. Plus tard, le genre humain reconsidérera beaucoup de dogmes, rejettera de vieilles morales et révisera l'histoire, la débarrassant de mensonges et falsifications. Le genre humain accordera plus d'attention à la créativité, l'art, la perfection spirituelle, le savoir encyclopédique ou les sciences fondamentales et sociales. On apprendra à régler la croissance, établissant un «seuil d'âge avancé». Les personnes souhaitant mourir auront la possibilité de connaître une mort rapide et sans douleur. Les enfants et les adultes présentant des déficiences physiques ou intellectuelles, ne pouvant pas être guéries par l'intervention de b.p. auront une mort exempte de douleur. Si l'homme sélectionne des animaux et des plantes, pourquoi n'effectuerait-il pas une sélection pour lui- même? Il ne possède pas d'autre moyen; soit la dure régulation de la vie et de la mort, soit la torture de la Nature, l'attente de sa vengeance inévitable, la vie misérable à l'étroit, l'auto- destruction dans les guerres. Les pays d'Orient, Asie, Afrique et Amérique latine, pays disposant d'un taux de naissance élevé et d'un bas standing de vie, doivent accepter les dures lois concernant la restriction du taux de naissance comme l'a fait la Chine. Une aide économique ne sera accordée à ces pays que s'ils contrôlent ce taux de naissance. Un haut taux de naissance, s'il n'est pas conjugué à des paramètres d'économie et de culture florissantes, sera considéré comme un crime contre le genre humain. Chaque enfant devra dès sa naissance disposer des mêmes opportunités qu'un autre. Les richesses ou la pauvreté de ses parents ne lui donnent aucun droit à la succession. Cela signifie que les enfants seront élevés et vivront dans des pensionnats, proches de leurs foyers. Cependant, leur liberté ne sera pas limitée; ils verront fréquemment leurs parents qui, à leur tour, les éduqueront. Le protectionnisme sera interdit. Seul l'accroissement des facultés dans les domaines spirituels, intellectuels et physiques créera les conditions indispensables au progrès de l'homme dans la société… Que fait un ani(mal) agressif dans la nature? De fait, c'est une lutte pour l'existence, une lutte pour le (meilleur) repas, la boisson, le territoire, l'autorité, la possession d'une femelle (d'un mâle). Si on donne tout cela à un ani(mal), il est possible d'affirmer qu'il perdra la plus grande part de son agressivité. Pareille situation existera aussi pour l'homme. Ainsi, les pays du «tiers monde» ont, pressés et aidés par des pays en marche, réduit leur taux de naissance. La communauté des pays riches accepte la restriction bénévole, cesse de faire de la gloutonnerie et la prodigalité. Elle exige strictement que la nouvelle production fabriquée soit vraiment nécessaire pour les consommateurs. On dépense pour cela tellement de matières premières et d'énergie, mais il n'y a pas de différence essentielle par rapport à la dernière production. Les gens cessent de travailler «pour gagner leur pain» afin de fabriquer une production un peu nécessaire mais aussi nocive, dangereuse. Ils élaborent des innovations, portant le bien et accroissant leurs ressources. Où se présentera un danger de mauvaise application de l'invention, des actions la neutralisant à l'avance seront imaginées. On reconsidère toutes les coutumes, traditions de notre vie. Ce qui ne répondra pas à nos besoins présents ou peut-être futurs sera envoyé «aux archives». L'humanité vit avec un principe «Ne nuis pas à l'homme et à la Nature». Elle aspire avec une nouvelle force à se perfectionner, à accroître ses connaissances et les b.p. la servent à se protéger contre l'agressivité de l'environnement. A la maison, chacun sera capable de produire lui-même le maximum nécessaire à son bien-être. Les appareils produisent les nombreuses formes utiles à partir de la masse plastique dont le mince film devient très solide. Les maisons se sont bâties en peu d'heures. Les meubles et les outils se sont fabriqués sur place. Disons: le dieu tellement sage et l'homme tellement sot! Nous oublions que ce dernier a besoin tout le temps de recouvrer son esprit pour assimiler de nouvelles connaissances qui ne seront pas acquises par les générations futures, comme l'instinct, et disparaîtront avec la mort de l'homme ou même plus tôt. C'est le vrai châtiment de dieu. Les gens apprennent à transférer l'information principale (connaissances préservées, expérience) à leur postérité non par leur entraînement mais par des gènes ou avec l'aide des b.p. Toutefois alors, il paraîtra que les nouvelles générations sembleront les otages de l'ancienne philosophie de vie, n'essayant pas de les reconsidérer en vue d'un changement. Ce qui était important et correct pour un certain temps sera inutile, nuisible et absurde pour un autre. Qui va toucher ce volume de billions de gigabits de vieilles informations? Les gens souffraient des millénaires de l'injustice et cassaient sans succès la tête, comment changer la vie vers meilleur. Mais en effet, il faut seulement avoir quelques extrasenses très forts, unis à la Fraternité, qui prendraient la bioénergie chez les gredins et autres (mal)faiteurs, en nettoyant, et verseraient-la aux gens bons, ayant besoin de ça. Alors, enfin, le Bien épanouira et le (mal) dépérira. L'énergie noire des guerres, des conflits, d'attentats se résorbera ou utilisera au profit de l'humanité.

A u tr e

L'humanité va passer par les révolutions érotique et sacrale lorsque chaque forme d'amour, chaque croyance et conception n'apportant aucun (mal), tort, dommage, sera disponible. Disparaissent la peur de l'érotisme et de la nudité, la fausse honte. Les vêtements perdent leur signification d'une feuille chaste couvrant les parties génitales. Ce que disposait un enfant au mensonge, à l'hypocrisie, à la peur, au vice, disparaît. Les organes génitaux perdent leur signification mystérieuse et interdite. Les gens découvrent dans le sexe une nouvelle page de plaisir esthétique, absorbant la vaste gamme de demi-tons et ne se hâtant pas à pratiquer l'acte sexuel. Les crimes sexuels ont disparu. La monogamie n'est plus obligatoire; la polygamie n'est plus condamnée et est même encouragée. Les tragédies familiales ont disparu. *Les hommes de fin de XXI siècle auront la possibilité d'accoucher les enfants d'eux- même. Donnant ça sperme dans le «banque», ils changent le sexe et s'introduisent sa propre sperme. Après naissance l'enfant, ils peuvent se rendre le sexe précèdent.

*Quand est-ce que le genre humain passer-t-il à l'utilisation de petits véhicules volants personnels et refusera-t-il les voitures, les trains, les bateaux? Pourtant, une construction des routes, ponts, tunnels, gares, souterrains, ports, quais d'amarrage, leurs services, réparations, nettoyage, gestion sont extrêmement coûteux, nécessitent beaucoup trop de temps, forces, ressources, capacités et argent. On réduira le nombre de faillites, de morts vu que, dans l'immensité du ciel, il y a tellement d'espace pour manœuvrer, ce qui n'est pas le cas d'une route ou d'une rue étroite. Les incendies, tremblements de terre, inondations ne seront plus si terribles car les gens quitteront leurs maisons en passant par les fenêtres. Les ascenseurs, échelles de secours, etc. ne seront plus nécessaires. Les marchandises et ordures seront livrées et enlevées par air. Il ne sera plus requis de déneiger les rues et les routes. La consommation des ressources, la pollution de la nature seront réduites.

*Jusqu'à présent, nous nous sommes déplacés de manière indépendante dans un espace, le pénétrant, et dépendant du temps qui nous pénètre. Lorsqu'un espace passera à travers l'homme et lorsque l'homme passera de manière indépendante à travers le temps, un certain cycle dans le développement de l'Univers sera terminé.

*En période 1994-1996, j'avais écrit que, dans le futur, les films seront créés par ordinateurs. Les données concernant les héros, la période et le lieu quand et où ils vivent seront insérés dans l'ordinateur. Les films sans acteurs, opérateurs, cascadeurs, maquilleurs, décorateurs et autre personnel technique seront montés sur un écran. L'acteur sera remplacé par l'image de n'importe quel homme, introduite dans la machine intelligente. Qui a pu imaginer que quelque chose de pareil sera réalisé si vite! *Si on prend attention au fait que le volume occupé par l'excès de biomasse se reproduisant d'elle-même peut être une indication de menace pour une autre forme de la nature, pourquoi, au lieu de limiter ce qui est en vie (prédateurs, etc.), ne serait-il pas possible de lui donner une vie de courte durée et un rythme de naissance bas? A qui cette crainte éternelle dominante dans la Nature, ce qu'on appelle la lutte pour l'existence, est-elle nécessaire? Celui qui a créé ce monde tellement varié, possédait une quantité illimitée de matière et d'énergie. Autrement, il regretterait que ce hache-viande éternel, plutôt intéressé à broyer qu'à renaître, transforme rapidement en cendres ses merveilleuses créations.

 

Le retour au Paradis

 

Le Paradis et l'(enfer), l'un Clair, l'autre sombre, c'est une sorte de schizophrénie du Dieu et du (diable) avec laquel ils Créent.

Nous vivons dans le sas de l'(enfer) biblique.

Quelque part en évangile il est dit que le (diable) dirige ce monde. Mais lui, il dirige l'(enfer).

 Les orthodoxes juifs l'y ont appelé.

Une fois, un (démon noir), (jéhovah), ayant reçu de la force destructrice et le pouvoir sur la partie considérable du monde, transforma ce monde dans le sas de l'(enfer). Les adeptes de ce (démon) dans le monde entier détruisent la Nature et tuent nos belles émotions, tuent l'Amour...

 Pour sortir de l'(enfer), comme ont fait Orphée, Hercule et d'autres Héros, il faut retrouver l'Étoile Conductrice de L'amour.

Orphée aimait Eurydice et est sorti de cet horrible endroit.

EN FAISANT l'Amour, nous approchons le Paradis et éloignons l'(enfer). Par l'Amour, on se nettoie du (mal) pour ne pas brûler dans la Lumière Propre du Paradis. La Lumière de l'Étoile Conductrice de L'amour pénètre Les Deux Incompatibles Spirales de l'Univers, auxquelles je m'adressais mentalement souvent dans mon enfance (le prototype ADN ou le Paradis et l'(enfer).

Si ces deux spirales sont incompatibles et autosuffisantes, comment connaissons nous le Bien dans ce monde du (mal)?

 Cette Étoile Conductrice de L'amour porte-nous la Connaissance du Bien.... Probablement, ce n'est pas le meilleur modèle de l'Univers, par contre, elle est fonctionnelle.

Comme ça, un élève "écrit" sa propre COMPOSITION; encore barbouillée mais déjà LA SIENNE. Аu final, on peut expliquer la structure de l'Univers comme le glissement du monde sur le Ruban de Möbius et l'écoulement d'une forme à l'autre. Ainsi que moi,je coule d'une idée à l'autre…

Le principe "du milieu d'or" nous empêche de nous trouver au Paradis. Nous avons peur du choix définitif... Comment peut exister le Bien sans le (mal)?, La Lumière sans l'obscurité? etc… C'est seulement une NOTION, un CONCEPT. L'Amour, en effet, est assimilé au Bien, à la Lumière, au Paradis! C'est un MONDE Divin, et Là, cette conception est obsolète, sans fondement, inutile. On guérit l'âme, on guérit le corps, on guérit le monde entier par l'Amour.

Toutes les meutes et révolutions mondiales ne valent rien s'il n'y avait pas de révolution mondiale de l'Amour.

Tous les sacrifices de l'humanité seraient vain s'ils n'étaient pas apportés sur Son Autel ! Le Dieu Eroce punit l'homme en privant ce Don de l'Amour.

Le (diable) l'a perdu selon sa volonté personnelle. Il n'a pas voulu "être comme tout le monde" et a créé le (mal).

 Jusque là , tous et toutes AIMAIENT. Si quelque chose existe sans amour, il N'EST PAS VIVANT… Le Paradis et l'(enfer) sont aussi les états de notre conscience, notre âme. Le Paradis c'est l'Etat Immense de la Merveilleuse et Ravissante Plénitude. L'(enfer), c'est l'état pauvre et misérable… Il y a seulement trois variantes du développement de notre monde : 1) la mort rapide dans un accident nucléaire

2) la destruction plus lente dans l'accident naturel, quand nous passerons la ligne défendue et quand se déclenchera la réaction en chaîne de L'EFFONDREMENT

3) le Baptême par l'Amour.

Autrement dit; l'alternative du Paradis c'est la destruction, spirituel ainsi que physique. Le monde s'approche vers la catastrophe non seulement nucléaire et écologique, mais aussi humanitaire, car nous sommes traités de plus en plus agressivement et totalement au niveau du subconscient.

Mais que sera demain !? Il nous laisse moins d'espace libre…

==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+

The concept of construction < The Gold Century > as a basis of the human body in symbiosiswith programmed biocrates.

An elixir of life, a panacea, a remedy from our many troubles- it's programmed bacteria, crate with the given program within man and near to him, eating dust, waste, dirt, old crates, viruses and harmful new-formations, absorbing carbonic gas in the lungs, forcing bodies to become young, synthesising in us fibres, water, oxygen, chemical elements, vitamins, and can even be energy in the pure state, having reconstructed our organisms for its reception and utilisation. Nowadays, the process of chemically splitting elements is vitally necessary. In such a case, there is no necessity for many spheres of our activities, the weight of means, energy, resources and effort is saved. There is no need to go to the toilet; wash, clean, clean teeth, shave, to be cut, to make many chemical and medicinal preparations, to care about the utilisation and recycle a waste. The programmed biocrates (P.B.) will also destroy nuclear waste, deactivate ground, water, contagionned crates, chemical and biological infection centres, begin to carry out a role as space and deep sea diving suits (scaphandre). There will be no necessity for many surgical operations, condoms, contraceptives, children's nappies, fe(mal)e linings, sanitary towels etc. p.b. will destroy pain, submitting to the brain instead painless signals notifying danger- attention crisis, burn etc. Nature will be cleared. They will help to lower the birth rate to reasonable limits. Further, it will be possible to start these artificial crates in the brains of ani(mal)s, and thus man will learn to collect necessary information on the condition of the brain and of mental processes. This information, at the request of each man, will be radiated by the p.b. in space from one to the other. So we will learn mental dialogue, including with ani(mal)s. Programmed bacterias gradually take away a blockade from the basic part of the brain, increasing our mental creative abilities. They will help find the «black box» which programmes ageing and the death of our bodies. If any information on the past or the future is incorporated in our brain, the programmed bacterias can discover it and we may decipher it. The programmed crates become in us a bank of experiences of past generations. It will not be necessary to study a history of each branch of culture, as this knowledge will be stored in us, acting in the brain as under-soil irrigation does on roots. Sight will become spherical, on 360°. People will see in infrared, ultraviolet etc. The programmed crates will block centres in the brain that are connected to smoking, consumption of alcohol and drugs, and to centres of aggression. The clothes of the future will be all in one. They will clean themselves, vary in form, size, colour and will carry many additional functions- for example: to be the screen, the computer, and the spacesuit. p.b. will help to create such clothes if united as colonies- fabrics. They will replace a hair and will create inconceivable hairstyles and colours. However, programmed bacterias will be used as make-up, to change appearance. It will be as simple as putting on a mask. It is good for carnival, espionage and robbery. Man is ready for any meanness or nonsense. Is it possible to curb him? Are these and similar innovations dangerous and/or useless? Nevertheless it is necessary to try. It has a sense. Simply, it is necessary to realise that any technical innovations in themselves will not make man happy. If hereconstructs his consciousness he will cease to live for the another's account. The p.b. will restore historical and cultural relics, filling in by itself holes, simulating a material, colour etc. of the given site. The buildings and structures can be built from ice if to cover, isolate it by biocrates. (But it will be necessary to increase the term of their life). They will prevent the corrosion of metals, neutralise drugs and poisons, and help with the struggle against thefts and robberies. They will build houses and structures of the necessary design. S(mal)l aircars will also be under construction from colonies of artificially biocrates reconstructing the interior giving it the form and function of an aeroplane, rocket or other vessel. On parking, such s(mal)l aircar will be in a compressed condition, occupying a minimum space. Breakdowns and crashes will not be terrible to it. But how can we keep, to a minimum the harm that could be done if these artificial creations are not controlled or if they are used for evil? How can we avoid unemployment and social shock? Most of workers, servers, employee, businessmen will lose their job. Firstly, each group of artificial creations will have an exact programme, which will not allow any other interpretation, and an personal code. Their life will not be durable. They will not have the right of succession, to pass on, to make multiple copies or to unite with other crates. It is necessary to find reliable ways of controlling them, to give them distinctive attributes to distinguish them correctly. However, if the programmed bacterias become our correct assistants, we should develop them for any status. They should be entered into an embryo or a new-born and this inoculation periodically renewed.Secondly, mankind should reconsider many dogmas, reject old morals, and revise history, clearing it from lies and falsifications. Mankind will give more attention to creativity, art, spiritual perfection, encyclopaedic knowledge of fundamental and social sciences. It will learn to adjust the growth, will establish a "threshold of old age". Those wishing to die will have an opportunity of a fast and painless death. Children and adults with physical and intellectual difficulties can not be helped by the intervention of p.b. will be given a painless death. If men select ani(mal)s and plants, why not engage in selection for him? They do not have another way out of the hard regulation of life and death, the torture of nature, the expectation of inevitable vengeance, the miserable life in s(mal)l communes, self-destruction in wars. The countries of Asia, Africa and Latin America, peoples with high birth rates and low standards of living, must accept the hard laws on the restriction of birth rate, as has China. An economic help to such countries will appear with the control of the birth rate. The high birth rate, which is not supported by high economic and cultural parameters, should be regarded as a crime against mankind. Every child should have equal opportunities from the start. The riches or the poverty of his parents do not go to him by right of succession. It means that the children will be brought up and live in boarding schools close to their homes. But their freedom will not be limited and they will frequently see the parents who in turn educate their children. (Protection will be forbidden.) Only the increase in spiritual, intellectual and physical abilities will create the preconditions for the progress of the man in society… What does an ani(mal) aggressive in the nature? Basically, it's a struggle for existence, struggle for (best) meal, beverage, territory, authority, fe(mal)e (mal)e). If to give an ani(mal) all that, it is possible to assert, that it will lose the most part of his aggressivity. Approximately too and with the man... So, the <third world> countries , have pressed and helped by advanced countries, reduced their birth rate. The rich countries community set a term to itself; has ceased to make a beast of oneself and to be wasteful. They has produced the strict requirements to advertising and let out production; whether this novelty is necessary to us? We spent on it so much raw material and energy, but it don't have any cardinal difference from the last production. People have ceased to work for make one's bread in order to produce a little- necessary and even harmful dangerous production, on contrary thoughting out the innovations, carrying the good, increasing their possibilitys. Where there was a danger of application of the invention in harm, counter-measures beforehand were thought out. It was reconsidered all the customs, traditions of our life. That didn't answer its present or presumable future needs, was sent to <archive>. The mankind lived by a principle <Don't damage to the man and Nature!>. The man has directed with new force to a new to perfection himself, to increase the knowledges, and the artificial p.b. served to him protection against aggressive environment. At home, everyone could make himself the most necessary in his economy. The devices pour any possible forms from strong plastic. The houses have built in the few hours. Furniture and tools have made here also.The people suffered by milleniums from injustice and broke unsuccessfully a heads how to change their life to best. We need any very strong extrasenses, incorporated in a Brotherhood, which would take bioenergie from the villains and, clearing, would pour in to the people good, requiring in it. Then, at last, will blossom Kindly and Angrily will decrease. The black energy of wars, conflicts, attempts will disappear or to go cleared on benefit to mankind.

O t he r

Have disappeared fear of eros and nudity, false shame. The clothes have lost meaning of a chaste leaf covering genitals. That earlier base in child a lie, hypocrisy, fear and defect, has disappeared. A sexual bodies have lost mystical and prohibition meaning. The people have opened in sex new page of aesthetic pleasure, have taken the broadest scale of erotic tones, and have no hasten with sexual action. The sexual crimes have disappeared. Monogamy was not obligatory, polygamy have no condemned and even was encouraged. The family tragedies have disappeared.

When already mankind will proceed to use the little personal flying devices (aircars) and will refuse automobiles, trains, ships? You see, a construction of roads, bridges, tunnels, stations, underground, ports, moorings, their service, repair, cleaning, manage is extremely expensive, take away too many time, forces, resources, money. Will be reduced a number of failures, death, as in wide sky there is too much space for manoeuvre, isn't like on a narrow road or street. The fires, earthquakes, floods already will be not so terrible. The people will abandon houses through windows. There is no more necessity for lifts, ladders etc. The cargoes and garbage will deliver and take away by air. It have no more required to clean streets from snow. A consumption of power resources, pollution of a Nature will be reduced.

Till now, we have moved independently in a space; penetrating it; and were dependent from a time, that penetrated us. When a space will pass through a man and when a man will pass independently through a time, will be finished some cycle in the Universe development.

Few years back, I have written, that the future movies will be created by computers. A data about the movies heroes, about the time and territory when/where they lived will be entered in computer. The movies without the actors, operators, cascadeurs, make-up artist, other equipment person will be mounted on a screen. The place of the actor will be occupied by any man image, introduced into the conceiving machine. Something similar is made already now in cinema.

If take in attention that self-produced biomass at excess some volume can threaten to other nature, why instead of the alive limits (predators etc.) it was impossible to do a short-term life and low birth rate? To whom is necessary this eternal fear, reining in a Nature called < the struggle for existence>? Someone, who has created this so various world, had unlimited quantity of the material and energy. Differently, he would regret, that natural eternal <mincer>, rather interested to mill, than to revive, transforming with speed into ash his wonderful creations. Speak; the god such wise, and man such silly! The people forget, that man needs all time recuperate the mind, to accumulate on new the knowledges, which will not be fixed in generations, as the instincts, and will disappear with death a man or even earlier. This is the god's punishment! The people should learn to transfer the major information (saved knowledges, experience) their posterity, not by their training, and generically or with the help of programmed biocrates. However, then it will turn out, that the new generations will appear the hostages old philosophy of life, not trying them to reconsider. You see, that was correct and important for one time, will be inappropriate, inusible and absurd for another. Who will tuch this volume of old information billion gigabites? ==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+==+Qu'est-ce que je peux dire à propos de cette œuvre? C'est génial ! L'auteur, boute-en-train et philosophe, nous montre comment vaincre le (mal) pour toujours. Ses idées déséquilibrent, rompent le sinistre et funeste jeux entre le Bien et le (mal). Plus de victimes dans cette lutte éternelle! On met le point gras dans cette histoire même si ces deux côtés opposés ne sont pas d'accord avec ça.

 

(Allrights reserved.Tous les droits sont réserveès) ©

Рейтинг: 0 371 просмотр
Комментарии (0)

Нет комментариев. Ваш будет первым!

Популярная поэзия
+328 + 281 = 609
+312 + 204 = 516
+258 + 194 = 452
+243 + 198 = 441
+210 + 167 = 377
+200 + 172 = 372
+206 + 158 = 364
+175 + 145 = 320
+185 + 124 = 309
+159 + 145 = 304
+168 + 122 = 290
+154 + 135 = 289
+145 + 121 = 266
+160 + 100 = 260
+139 + 116 = 255
+135 + 117 = 252
+133 + 109 = 242
+140 + 102 = 242
+128 + 107 = 235
+152 + 83 = 235
+133 + 97 = 230
Все пройдет. 22 января 2012 (чудо Света)
+135 + 91 = 226
+133 + 92 = 225
+127 + 97 = 224
+118 + 105 = 223
+128 + 95 = 223
+133 + 81 = 214
+126 + 88 = 214
+114 + 98 = 212
ВЫБОР26 июня 2015 (Елена Бурханова)
+107 + 104 = 211
+122 + 86 = 208
ЗВОНОК25 октября 2013 (Елена Бурханова)
+118 + 86 = 204
+108 + 95 = 203
+113 + 89 = 202
+110 + 91 = 201
+111 + 90 = 201
+106 + 95 = 201
+116 + 81 = 197
+107 + 87 = 194
+152 + 41 = 193
+110 + 83 = 193
+106 + 84 = 190
+110 + 79 = 189
Де жа вю4 декабря 2013 (Alexander Ivanov)
+107 + 78 = 185
+108 + 76 = 184
+107 + 75 = 182
+110 + 66 = 176
+116 + 60 = 176
+107 + 68 = 175
+146 + 18 = 164